Avec Imminence, le Salon de l'Agriculture se met au bleu


La Bleue du Nord Imminence sera l'égérie du prochain Salon international de l'Agriculture.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

              

 

S'il y en a qui apprécient une mise au vert, d'autres se mettent au bleu. C'est le cas du Salon international de l'Agriculture qui a choisi cette année de mettre à l'honneur la race bovine Bleue du Nord. C'est en effet à cette race qu'appartient Imminence, égérie de l'édition 2019 du Salon.

Imminence, 5 ans, est née en septembre 2013 à Saint-Aubin dans l’Avesnois-Tiérarche. Elle vit sur l’exploitation de Gilles Druet, au milieu d’un troupeau de 100 autres vaches de race Bleue du Nord.

Parfaite ambassadrice de sa race, Imminence a toutes les caractéristiques physiques pour représenter la Bleue du Nord : un mufle large, un cou svelte, une robe blanche tachetée d’un beau gris bleu… Le reste de son « habit » se caractérise par un museau, des sabots et des trayons de couleur noire...

Imminence est ce que l’on peut appeler une vache facile à vivre : docile et affectueuse, elle n’a pas hésité à « faire la star devant l’objectif », raconte Isabelle, la femme de Gilles qui, comme leurs 3 enfants, travaille sur l’exploitation.

 

Des origines belges

 

Dans le génôme d'Imminence, survivent près de 200 ans d'histoire. Elle est une étroite cousine de la race Blanc Bleue.

Ses origines, comme pour beaucoup de races domestiques, relèvent du lien étroit existant entre un territoire et son agriculture. Elle est issue de la race de Tirlemont, du nom d’une ville du Brabant située entre Liège et Bruxelles.

Elle a au XIXème siècle, principalement une vocation laitière. Mais comme d'autres races dites mixtes, elle a aussi de vraies aptitudes bouchères.

D'ailleurs, répartie de part et d'autres de la frontière belge, elle voit son destin évoluer différemment dans les deux pays après la seconde guerre mondiale et l'arrivée de l'insémination artificielle.

En Belgique, la race alors appelée de « haute et moyenne Belgique » représente plus de 50 % du cheptel national. Alors qu'en France, elle peine à survivre suite à une décision politique de diminuer le nombre de races domestiques en France. Seul un noyau d'éleveurs passionnés tente de maintenir la race dans le Nord de l'Hexagone.

 

Bleue Mixte n'est pas Blanc Bleue

 

Une autre frontière se crée aussi dès 1945 dans les choix de sélection des éleveurs. Certains d'entre eux délaissent un peu la production laitière, pour se concentrer sur l'amélioration du potentiel "viande".

Un potentiel important avec notamment la présence naturelle au sein de la race du gène culard. Un gène qui s'exprime par des développement musculaires impressionnants notamment, sur les parties nobles de la carcasse : le dos et les arrières d'où sont extraits les meilleurs bifteck.

Cette aptitude est rapidement exploitée, notamment en Belgique. Au point qu'en 1973, après l’adoption du nom de Blanc Bleu Belge, le herd-book scinde la race Bleue en 2 rameaux, l’un « extrême viande » et l’autre « tendance mixte ».

Et finalement en 1991, des options techniques et génétiques devenues aux antipodes provoquent la séparation des deux groupes d’éleveurs et la création de races distinctes : la Bleue du Nord et la Blanc Bleue.


© Union Bleue du Nord

 

De vraies qualités laitières

 

Aujourd'hui, la race Bleue du Nord compte environ 7000 vaches enregistrées au contrôle laitier, dont un peu plus d'un millier dans le nord de la France. Elle y est au coeur du développement d'un fromage spécifique, le pavé bleu, rencontre entre une race, un terroir et des éleveurs.

La Bleue du Nord est bien loin de la productivité des championnes que sont la Prim'Holstein ou la Brune pour ne citer qu'elles. En 2015, la race affichait néanmoins une moyenne de production de presque 6000 kg de lait en lactations corrigées adultes.

Pas de quoi pénaliser la belle Bleue qui compense sa relative faiblesse de production laitière par la qualité de sa carcasse. C’est là tout l’enjeu d’une race mixte...

 

Pour en savoir plus : Union Bleue du Nord

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

 

15 Janvier 2019 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Le Festival Alimenterre en Normandie
Le Festival Alimenterre en Normandie : "Notre avenir se joue dans nos assiettes"
Des projections de films documentaire ont lieu dans toute la...
15 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Dans le Perche, le bocage s'agite avant l'hiver ! Ecomusée Ste Gauburge
Dans le Perche, le Festival Très Trait Percheron prend de l'ampleur
L'Ecomusée du Perche organise du 1er au 10 novembre des animations...
15 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Incendie Lubrizol : Radio Paris ment... la faute à qui ?
Le ministre de l'Agriculture s'est risqué à fabriquer une fake news...
13 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Une nouvelle visibilité pour les races normandes
Une nouvelle visibilité pour les races normandes
9 sites sélectionnés par la Région pour plus communiquer sur les...
08 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
string(61) "Avec Imminence, le Salon de l'Agriculture se met au bleu"
string(56) "Avec Imminence, le Salon de l'Agriculture se met au bleu"