Marges : La Conf’ demande à l’Etat de trancher


Les réactions de la Confédération Paysanne à l’approche de la fin des Etats généraux de l’Alimentation.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

"Revenu, aides bio : Arrêtez de vous moquer des paysans !"

Dans un communiqué de presse du 2 octobre, la Confédération Paysanne souhaite donner de la voix à l’occasion de la fin du premier chantier des Etats généraux de l’alimentation.

Le syndicat rappelle sont enthousiasme à l’ouverture des ateliers de voir que le coût de production soit enfin un élément de discussion. Mais la Conf’ formule désormais une préoccupation sur l’avancée des négociations, notamment sur le point crucial du partage de la valeur ajoutée.

Considérant comme primordial que le revenu des paysannes et des paysans soit garanti par la prise en compte du coût de revient dans la constitution du prix, le syndicat observe que "cette prise en compte est contrebalancée par des « indices de marchés » qui continueraient à faire payer aux producteurs des stratégies commerciales irresponsables de l'industrie et de la distribution."

La Confédération Paysanne soupçonne l'Etat de ne pas vouloir instaurer un mécanisme d'arbitrage concernant les relations entre les producteurs, les industriels et les distributeurs : "Il nous semble pourtant que seule la participation de l'État garantira la négociation de prix rémunérateurs, sur la base d'un dispositif législatif et, empêchera quelque partenaire que ce soit d'être en en situation d'abus de position dominante."

"Il y a des lignes rouges à ne pas franchir ! Si ces États généraux ont pour objectif de redonner du revenu aux paysans, de mieux répartir les marges, alors, l'État doit trancher!"

La Confédération Paysanne brandit la menace d’actions syndicales « en l'absence de signaux positifs, nous nous mobiliserons alors pour assurer un avenir aux paysans dès le 10 octobre, à la veille des annonces. »

Le syndicat déplore enfin un "sabordage inacceptable" des aides au maintien bio par le ministre de l'Agriculture et le départ de l'Association des Régions de France des États généraux de l'alimentation, facteurs selon lui d’une crispation des discussions. La Conf’ estime globalement que "le chantier de la transition de notre agriculture a pris du plomb dans l'aile."
 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

05 Octobre 2017 | Benoît Thiollent

Commentaires

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Silos à grains sur le port de Rouen - exportation de céréales
Les cotations des céréales rendu port
Les cotations des céréales (blé, orge et maïs), rendu port au 17...
17 Octobre 2017 | Benoit Delabre
Le Festival Alimenterre en Normandie 2017
Le Festival Alimenterre en Normandie
"Notre avenir se joue dans nos assiettes" : des projections de films...
17 Octobre 2017 | Benoit Delabre
Plérin : la baisse des prix se poursuit, mais ralentit
Les cotations relevées sur le Marché du porc breton de Plérin (22)...
17 Octobre 2017 | Benoit Delabre
Espèces fourragères : bien connaitre le Dactyle
Espèces fourragères : bien connaitre le Dactyle
Le Gnis propose de découvrir le dacyle, une espèce très fréquente à l...
16 Octobre 2017 | Benoit Delabre