Les produits fermiers normands debarquent au MIN de Rouen


© B.Delabre
Le Box Fermier Normand a ouvert ses portes sous les halles du marché d'intérêt national. Un projet associatif porté à la fois par la profession agricole, la Région et la Métropole.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

 

C’est fait… Les producteurs fermiers de Normandie ont débarqué en groupe sur Rouen et son Marché d’intérêt national (MIN).

Le Box Fermier Normand a ainsi ouvert ses portes le 29 août proposant fromages, produits cidricoles, œufs, bières, rillettes, terrines, yaourts… en provenance directe des fermes normandes.

Ouvert du mercredi au vendredi, il accueille les produits de 8 producteurs associés et de nombreux dépôts vendeurs.

L’ouverture de cet espace de 150 m² (qui devrait rapidement doubler) est le fruit d’un an et demi de travail de la part des producteurs, soutenus par les Chambres d’Agriculture et les Défis ruraux. Mais elle est surtout une réponse à une attente exprimée à la base par le MIN lui-même.

Stéphane Lefébure, gérant de la Ferme de la Quesne et président de l’association Box Fermier Normand : « L’avantage du projet ici, c’est que ce ne sont pas les paysans qui sont à l’initiative du projet ; c’est le MIN et derrière lui, la Région et la Métropole. »

Un fait qui place les producteurs dans une situation particulièrement confortable, en limitant considérablement les investissements nécessaires à leur établissement sur le MIN. L’achat et l’installation des chambres froides sont pris en charge par le MIN et une prochaine subvention de la part de la Région devrait même permettre aux producteurs d’embaucher un salarié pour assurer l’accueil des clients.


© B. Delabre

 

Derrière l’ouverture de ce box, le MIN, la Métropole et la Région espèrent à la fois redonner de la place aux produits normands dans les assiettes des rouennais, et redynamiser le MIN, qui a vu s’éloigner certains de ses usagers.

« Ils veulent faire revenir les restaurateurs et artisans de Rouen vers le MIN, explique Stéphane Lefébure, qui précise que pour l’heure l’association s’est engagée à ne pas commercialiser de fruits et légumes pour ne pas concurrencer les maraîchers déjà présents sur le carreau.

« Je ne suis pas sûr que cela fonctionnera avec la concurrence de Métro et Promocash, et aussi avec la montée en puissance des commandes en direct. Mais c’est à nous de démarcher et de communiquer.  »

En attendant, l’activité du box démarre gentiment. Les premiers clients sont principalement des épiceries et des primeurs qui cherchent à enrichir leur gamme de produits fermiers.

« Ce n’est pas avec ça qu’on va vivre », souligne Stéphane Lefébure, mais cela participe à la promotion du box d’une part et surtout des produits fermiers en général. Et surtout, plus que du volume, les producteurs viennent chercher au MIN de la rationalisation logistique.

Stéphane Lefébure poursuit : « On essaie de convaincre ceux qui livrent ici de vendre au Box à un prix inférieur à leur prix de gros. En effet, c’est le box qui gère le stockage, la logistique de livraison et la facturation, etc. L’idée c’est donc d’inciter nos clients à venir se fournir ici. »

D’autant que bien souvent les producteurs présents au box fermier se partagent la même clientèle.

 


© B. Delabre

 

A terme, l’objectif est de générer 1 million de chiffre d’affaires par an, avec une étape fixée à environ 250 000 € à l’issue de la première année. Derrière ces chiffres, il y a un vrai enjeu à fédérer des producteurs.

Pour l’heure l’association le Box Fermier Normand compte 8 associés. Ils commercialisent leurs produits, mais aussi ceux d’autres producteurs dépôt-vendeurs. « Chacun sur notre ferme nous avons un potentiel de développement, mais qui n’est pas infini... »

Il faudra donc plus de producteurs… Mais Stéphane Lefébure le souligne : « tout le monde ne peut pas amener des produits au box ». Outil de production saturé, manque de perspectives commerciales, stratégie de différenciation… : le box n’est pas forcément adapté à tous.

Stéphane Lefébure en convient volontiers. Mais il insiste : « c’est un vrai levier de développement des produits fermiers. » Et des produits normands…

Car si la clientèle première reste les professionnels de l’agglomération rouennaise, les producteurs ne peuvent ignorer les 10 millions de consommateurs situés aux portes de la Normandie...
Or il est souvent difficile d’aborder seul le gigantesque marché francilien tant la contrainte logistique fait flamber les coûts. Avec ce box au MIN les voilà détenteurs d’une fenêtre logistique très intéressante pour se tourner vers Paris…

 


Le Box Fermier Normand

MIN de Rouen - 5 avenue Bernard Bicheray - 76000 Rouen
Mercredi, jeudi et vendredi de 7h – 13h

contact@boxfermiernormand.fr - 06 60 38 00 54

 

Les 8 associés du Box Fermier Normand
Fromagerie Dumesnil (St-Vincent-Cramesnil)
Ferme de la Quesne (Bois-Héroult)
Lycée agricole du Pays-de-Bray (Brémontier-Merval)
Les Poulets de Gaëtan (Bosc-Edeline)
Les 5 Frères (Bermonville)
Gaec de la Ferme du Pays (Pissy-Pôville)
Ferme de la Mare Cavelière (St-Aubin-Routot)
Christelle et Stéphane Quemin (Jumièges)

La liste des produits commercialisés est disponible sur le site internet du Box Fermier Normand

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

76000
France
FR
19 Septembre 2018 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Le Festival Alimenterre en Normandie
"Notre avenir se joue dans nos assiettes" : des projections de films...
18 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Apiculture : "pendant longtemps, j’ai "servi" l’agriculture conventionnelle"
Apiculture : "pendant longtemps, j'ai "servi" l'agriculture conventionnelle"
Apiculteur depuis 35 ans, Vincent Bondois a longtemps fait cohabiter...
16 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Plérin marché du porc breton porcelets
Marche du porc breton : tendance baissière dans toute l'Europe
Les cotations relevées sur le Marché du porc breton de Plérin (22)...
15 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Silos à grains sur le port de Rouen - exportation de céréales
Les cotations des céréales rendu port
Les cotations des céréales (blé, orge et maïs), rendu port au 9...
11 Octobre 2018 | Benoit Delabre