Un projet de ferme aquaponique voit le jour dans le Cotentin


Les serres vues de l'Ouest - Modélisation Ferme Aquaponique du Cotentin
Une serre bientôt en construction à la Glacerie, sur la commune de Cherbourg-en-Cotentin.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

 

Faire pousser des légumes grâce à de l'eau issue de bacs contenant des poissons. Le procédé est bien connu en Asie, il arrive aujourd'hui en Normandie au stade de la production.

On vous faisait en avril 2017 le récit de la création de la Ferme Aquaponique De l'Abbaye, à Saint-Victor-l'Abbaye (76). Il est temps aujourd'hui de se pencher sur un nouveau projet d'aquaponie en Normandie. Celui de la création de la Ferme Aquaponique du Cotentin, à côté de Cherbourg (50).

 

Une première saison d'aquaponie en Normandie

 

 

Laurent et Stéphanie Queffelec ont jeté leur dévolu sur un terrain nu de 13000 m2 situé à la Glacerie, sur la commune de Cherbourg-en-Cotentin.

Sur ce terrain dont ils viennent de faire l'acquisition avenue de la Banque à Genêts, le couple va faire construire au printemps 1440 m2 de serres. Sous lesquelles à terme des bacs d'élevage de truites arc-en-ciel et des bacs de cultures de légumes vont cohabiter dans un écosystème d'aquaponie soigneusement régulé.

Rien de tel que quelques chiffres pour permettre d'imaginer la suite. "On a modélisé une production annuelle de 3 à 4 tonnes de poisson et une production végétale de 12 à 15 tonnes", nous indique Laurent Queffelec.

 

La modélisation de la future serre.

 

 

Une production ultra locale

Aux portes de Cherbourg, l'objectif visé par Laurent et Stéphanie Queffelec est celui du marché ultra local pour ce projet de belles dimensions. "A La Glacerie, on pourra cueillir le matin pour être dans la cuisine à midi." Avec pour finalité une pérennité économique pour la ferme Aquaponique du Cotentin atteinte grâce à une pluralité d'activités : production alimentaire, accueil du public à la ferme et formation de stagiaires en aquaponie.

De nombreux maraîchers existent bien sûr dans le Cotentin. Il  faudra ainsi à la Ferme Aquaponique du Cotentin réussir à avoir un prix de vente compétitif, avec un surcoût éventuel qui soit acceptable. Mais le couple a des arguments à faire valoir : "On a prévu de s'adapter à la demande de la clientèle. Et on s'oriente vers les produits avec la meilleure valeur ajoutée, sans concurrence avec maraîchers locaux. C'est un marché de niche et d'agilité. Et avec la serre, on n'a pas de problèmes de météo à subir."

Herbes aromatiques (persil, basilic, menthe, coriandre, citronnelle, fenouil, sauge, ciboulette,..), légumes feuilles (salades, choux et choux raves, scarole, épinards, blettes..), et légumes fruits (tomates, courges et courgettes, poivrons et piments, potirons et potimarrons, cornichons et concombres...) constituent la gamme envisagée.

 

Un projet alimentaire

Avec un projet porté par un professionnel issu du secteur de la pisciculture et une cuisinière, la Ferme Aquaponique du Cotentin puise ses origines sur une réflexion sur l'alimentation. L'aquaponie met la barre très haut au niveau environnemental. Face à la fragilité des poissons, pesticides et engrais chimiques sont évidemment bannis. Et pas de comparaison possible avec les enjeux sur l'environnement biens connus de l'aquaculture.

 

De cette exigence de la nature, Laurent Queffelec génère aussi un argument intellectuel portant sur un affaiblissement à terme de la qualité de l'agriculture biologique : "Pas mal de gens se rendent compte que la pression des industriels sur le bio est dommageable. Par exemple le référentiel de la truite bio n'est plus le même qu'à l'origine, pour permettre d'alimenter la filière des supermarchés."

Considérant qu'au départ, la majorité des clients des fermes étaient leurs voisins, il voit dans la vente à la ferme un modèle d'avenir. Avec l'espoir de vivre l'éclosion sur le territoire de structures de même taille que la sienne. Avec un plan de financement adopté, la Ferme Aquaponique va pouvoir sortir de terre en un mois, le temps d'intervention d'un terrassier et d'un serriste.

Un financement participatif de 3000 euros vient d'être bouclé pour permettre d'installer un grand poulailler en voisinage de la serre de production. Et le projet a été retenu pour le "Concours" La Fabrique AVIVA. L'assureur offre à 140 projets de se partager une aide financière d'1 million d'euros. Pour des initiatives entrepreneuriales innovantes et utiles, répondant à l’un de ces quatre enjeux de société : soutenir l’emploi, renforcer le lien social, protéger l’environnement et agir pour une santé durable.

>> La page de la Ferme Aquaponique du Cotentin sur le site de la Fabrique Aviva.

 

 

Ferme Aquaponique du Cotentin

La Glacerie, Cherbourg-en-Cotentin - Tel 07 69 74 25 60

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

50470
France
FR
13 Mars 2018 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Le Haras du Pin accueille le concours national de l'Âne normand
Le Haras du Pin accueille le concours national de l'Ane normand
Le 7 octobre, le plus petit des ânes de France sera à l'honneur dans...
25 Septembre 2018 | Benoit Delabre
Fermes en débat en Normandie
Fermes en debat : echanges sur le developpement durable en Normandie
Du 4 au 19 octobre, les Défis ruraux proposent 4 soirées de...
25 Septembre 2018 | Benoit Delabre
Manger bio et local, c’est l’idéal ! 2018 Normandie
En Normandie : les produits bios et locaux font leur show
Du 22 au 30 septembre, l'opération Bio et Local c'est l'idéal animera...
20 Septembre 2018 | Benoit Delabre
Silos à grains sur le port de Rouen - exportation de céréales
Les cotations des céréales rendu port
Les cotations des céréales (blé, orge et maïs), rendu port au 20...
20 Septembre 2018 | Benoit Delabre