SIA 2018 - Saveurs de Normandie : la marque gourmande de la région


Sébastien Dutacq et Sébastien Windsor avec Hervé Morin et Fabienne Buccio. © B.Delabre
Réunis au sein d’une association, la production agricole et l’industrie agroalimentaire de Normandie s’associent et portent une nouvelle marque commerciale.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

Ne leur parlez plus de Gourmandie… Cela relève désormais du passé. La marque régionale au léopard gourmand a baissé pavillon fin 2017 pour laisser la place à une nouvelle identité : Saveurs de Normandie.

Comme la Gourmandie, Saveurs de Normandie permet de mettre en avant des produits alimentaires produits et transformés en Normandie. Mais cette fois le nom de la région est entièrement lisible y compris pour les consommateurs hors-sol, qu’ils soient français ou étranger.

Lancée officiellement lors de l’inauguration du Pavillon normand au Salon de l’Agriculture, le 24 février, la marque est le fruit d’un travail de près de 2 ans.

En particulier, elle se fonde sur une fusion entre deux structures phares de l’agroalimentaire dans la région : l’Institut régional de la qualité (Irqua Normandie) qui portait la marque Gourmandie, et l’Area, l’association régionale des entreprises alimentaires.

Une fusion qui permet le rapprochement des deux premiers maillons de la filière agroalimentaire : les producteurs et les transformateurs.

« Certains regretterons peut-être la disparition de l’Irqua, mais ce n’est pas mon cas », assure celui qui en était le président, Sébastien Windsor. « Quand on fait se souder les producteurs et les transformateurs, on est mieux placés pour créer de la valeur ajoutée. »

Fruit de cette fusion la nouvelle Area Normandie comporte donc deux collèges et à pour but de représenter toutes les filières, de la viande au végétal.

« Nous avons réalisé quelque chose d’unique en France », se félicite Sébastien Dutacq, le président de l’Aria, et gérant du Moulin d'Auguste (Les Andelys). « On fonctionne sous forme de commissions et en soutien direct aux différentes entreprises. On va de la TPE jusqu’aux grands groupes. C’est le grand écart. L’idée c’est de préparer nos entreprises agroalimentaires à se muscler, à se préparer à l’export.»

Sébastien Dutacq, président, Isabelle David, directrice, et Sébastien Windsor, vice-président de l'Area Normandie. © B.Delabre

 

Un objectif, qui rejoint parfaitement celui exprimé lors du lancement par la Région de la marque Normandie, à laquelle Saveurs de Normandie s’est ralliée. Un moyen d’utiliser un visuel qui n’est pas spécifique au seul marché agroalimentaire.

« En ralliant la marque Normandie, on va faire de communiquer avec le même visuel que les fabricants automobiles, les vendeurs de services à la personne et le tourisme, se félicite Sébastien Windsor. Nous serons plus reconnaissables et visibles, et le visuel sera plus percutant que celui que nous avions par le passé tous seuls. Ensemble nous irons porter l’image de la Normandie et ses savoir-faires. »

L’idée de travailler ensemble a aussi pour vocation de rendre plus sereines les relations entre les producteurs et les transformateurs. L’Aria peut, à l’échelle régionale, y participer à la refonte des relations commerciales, prônée par les Etats Généraux de l’Alimentation.

« Les transformateurs ont besoin de nos produits pour créer de la valeur, et nous agriculteurs, nous ne saurons pas créer de la valeur ajoutée s’il n’y a personne pour transformer nos produits. » résume Sébastien Windsor.

« Essayons de produire de la valeur, et que cette valeur soit partagée, renchérit Sébastien Dutacq. Il est hors de question de laisser quelqu’un de côté, et surtout pas la production agricole. C’est le maillon essentiel, alors essayons de nous servir des bons produits que l’on a en Normandie. »

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

25 Février 2018 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Manche : les JA parlent de leur métier d'éleveurs
Manche : les Jeunes agriculteurs veulent parler positivement de leur métier
Autour d'un barbecue, les Jeunes agriculteurs se rendent à la...
14 Février 2019 | Benoit Delabre
Glyphosate : une liste de solutions alternatives proposée aux agriculteurs
Glyphosate : une liste de solutions alternatives proposée aux agriculteurs
Le Centre de ressources glyphosate, destiné à lister les solutions...
13 Février 2019 | Benoit Delabre
elections chambre agriculture FNSEA
La FNSEA et les JA restent aux commandes de la Ferme France
Les résultats des élections aux chambres d'Agriculture ont été...
12 Février 2019 | Benoit Delabre
Ludovic Podgorski Hervé Morin AOP Camembert
Camembert AOP : "Combien le consommateur sera-t'il pret a payer ?"
Producteur de lait pour l’AOP Camembert, Ludovic Podgorski défend le...
07 Février 2019 | Benoit Delabre