Incendie Lubrizol : le Pays de Bray est venu manifester à Rouen


Dittmar Hedreul, de l'ARBRE, présente de l'eau souillée par les suies de Lubrizol recueillie au bas de sa goutière.
4000 personnes se sont réunies le 1er octobre à Rouen. Parmi elles, des apiculteurs et associations brayonnes impactés par le panache de fumées.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

 

L'incendie de l'usine Lubrizol a déposé le 26 septembre une trainée de suie depuis Rouen jusqu'à la Belgique. On sait aujourd'hui précisément que cette fumée est la conséquence de la combustion de 5 253 tonnes de substances chimiques. La majorité (63% du stock) sont des additifs multi-usages, le reste des solvants ou des détergents.

Face à l'attente citoyenne, la Préfecture a communiqué dans la soirée la liste détaillée des produits entreposés dans le hangar incendié.

Sur le trajet du panache de fumée, le Pays de Bray paie un lourd tribut. Des associations brayonnes ont fait le déplacement à Rouen le 1er octobre pour participer à la manifestation destinée à faire pression sur le préfet de Seine-Maritime.

 

Tiens, ça r'sent...

4000 personnes ont bravé les averses et les odeurs d'hydrocarbures encore présentes dans les rues de Rouen pour exprimer leur colère et demander des explications supplémentaires à l'Etat. Après la célèbre expression "Y r'pleut", on remarqué à plusieurs reprises dans la manifestation l'apparition d'un "additif Lubrizol" au parler normand : Incendie Lubrizol : "Tiens, ça r'sent..."

 

 

 

L'ARBRE

En cette fin d'après midi, tant l'espace piétonnier devant le Palais de Justice que la rue Jeanne d'Arc peinent à contenir les manifestants. Au milieu de cette foule dense, une banderole verte surplombe les conversations. L'Association Rurale Brayonne pour le Respect de l'Environnement est présente. Et ça se voit.

 

Les membres de l'ARBRE au départ de la manifestation - Photo : Benoît Thiollent

 

Dans les paroles, l'indignation est là. L'association souhaite souligner à quel point son territoire est impacté : "On fait un constat, sur les 112 communes concernées par l'arrêté préfectoral, 80 sont dans Pays de Bray, A partir de Neufchâtel, quasiment toutes les communes sont touchées."

Et les attentes d'informations de ces gens de la campagne sont identiques en tous points à celles des habitants de Rouen. Un des piliers de l'association déclare : "Il faut nous dire s'il y a de la dioxine, des polycycliques et de l'amiante." Ajoutant fataliste : "Et aussi s'il y en a en plus que d'habitude. Parce d'habitude, il y a de la merde aussi, il ne faut pas croire."

Tous dénoncent à l'unisson l'absence de communication sur leur territoire : "Il y a un manque d'informations dans le Pays de Bray. Il y a eu des réunions avec des professionnels de l'agriculture, mais vis à vis de la population, rien. Il n'y a pas eu d'informations municipales.  Et on réclame que les analyses soient réalisées par des laboratoires indépendants."

Dittmar Hedreul, ancien président de l'ARBRE, est venu à Rouen avec une bouteille remplie d'eau noire issue de l'écoulement de la gouttière sa maison. La mort dans l'âme, il se remémore ses combats environnementaux et agricoles menés depuis plusieurs décennies en Pays de Bray. Et le 26 septembre une usine basée en ville est venue polluer la campagne... Comme dans un cauchemar éveillé.

 

Le syndicat Apicole

Même démonstration de présence pour le syndicat des apiculteurs. Tenues professionnelles blanches de rigueur pour le conseil d'administration, certains portant même le masque avec le filet relevé sur la tête.

 

Le Syndicat Apicole à l'arrivée à la Préfecture - Photo : Benoît Thiollent.

 

Vincent Bondois, apiculteur basé à Blanville Crevon analyse posément la situation : "Il me semble qu'on est relativement peu touchés, car la récolte est faite. Il y a encore quelques petites rentrées de nectar dans les ruches, avec le lierre notamment. Mais on ne récolte pas. Maintenant, il faut attendre l'année prochaine. On va demander aux services de l'Etat de faire des analyses. Et il faut que l'Etat finance".  Pas de problème avec la production donc, mais de grosses interrogations sur l'avenir.

Nous avions interviewé longuement l'an passé Vincent Bondois sur son activité apicole :

 

 

Même tonalité d'expression du côté du président du syndicat Apicole. A écouter Patrick Périmoni, le message porté au consommateur est limpide : "la dernière récolte remonte au 15 août, il n'y a aucun problème de consommer du miel de la région cette année."

Après... l'apiculteur attend beaucoup des spécialistes pour avoir des analyses fiables : "Aucun apiculteur n'a constaté de mortalité pour l'instant. On se demande comment les abeilles vont passer l'hiver. Il faut faire des analyses sur un panel de ruches important pour lever le doute".

Sur le plan économique, ça semble tout de suite compliqué : "L'Etat dit qu'il va indemniser les professionnels. Mais l'activité apicole se caractérise par des professionnels, des pluri-actifs et beaucoup d'amateurs."

Car le principe de précaution mis en place par l'Etat va avoir des conséquences durables : "Tous les gens qui vendent leurs produits en direct des territoires, il va falloir les aider à communiquer le moment venu. Car c'est l'image de toute la région qui est impactée vis à vis du consommateur."

 

Beaubec Productions

Parmi les militants associatifs présents, se trouvait l'équipe de Beaubec Productions. Nous avons consacré un reportage l'an passé à leurs actions.

 

 

 

 

Abonnée à Agri-Culture.fr, cette association nous a livré depuis le printemps le récit des projections - rencontres de son documentaire "Demain l'abeille"

 

Retrouvez aujourd'hui en détail sur son blog hébergé sur Agri-Culture.fr sa position sur la catastrophe de Lubrizol :

 

 

 

 

Les gilets jaunes

Venus aussi du Pays de Bray, un groupe de gilets jaunes s'est signalé graphiquement et de manière sonore aux manifestants rouennais.

 

Une délégation des gilets jaunes de Buchy - Photo : Benoît Thiollent.

 

Les communes de Seine-Maritime concernées par l'arrêté préfectoral  :
Argueil, Beaubec la Rosière, Beaussault, Beauvoir en Lyons, Bierville, Bihorel, Blainville Crevon, Bois Guilbert, Bois Guillaume, Bois Heroult, Boissay, Bosc Béranger, Bosc Bordel, Bosc Edeline, Bosc Guerard Saint Adrien, Bosc le Hard, Bosc Mesnil, Bosc Roger sur Buchy, Bouelles, Bradiancourt, Brémontier Merval,Buchy, Cailly, Catenay, Claville Motteville, Compainville, Conteville, Cottévrard, Criquiers, Critot, Dampierre en Bray, Déville les Rouen, Doudeauville, Elbeuf sur Andèle, Emernont sur Buchy, Escalvelles, Esteville, Estouteville Ecalles, Flamets Frétils, Fontaine en Bray, Fontaine le Bourg, Fontaine sous Préaux, Forges les Eaux, Fry, Gaillefontaine, Gancourt Saint Etienne, Grainville sur Ry, Graval, Grumesnil Haucourt, Haussez, Héronchelles, Hodeg Hodenger, Houppeville, Illois, Isneauville, La Bellière, La Chapelle Saint Ouen, La Fête Saint Samson, La Hallotière, La Rue Saint Pierre, La Vieux Rue, Le Héron, Le Mesnil Lieubray, Le Thil Riberpré, Longmesnil, Longuerue, Massy, Mathonville, Maucomble, Mauquenchy, Ménerval, Mésangueville, Mesnil Mauger, Mont Saint Aignan, Montérolier, Morgny la Pommeraye, Nesle Hodeng, Neufbosc, Neuville Ferrières, Notre Dame de Bondeville, Pierreval, Pommereux, Préaux, Quincampoix, Rebets, Rocquemont, Roncherolels en Bray, Ronchois, Rouen, Rouvray Catiollon, Saint Aignan sur Ry, Saint André sur Cailly, Saint Georges sur Fontaine, Saint Germain des Essourts, Saint Germain sous Cailly, Saint Martin du Vivier, Saint Martin Osmonville, Saint Michel d'Halescourt, Saint Sans, Saint Saire, Sainte Croix sur Buchy, Sainte Geneviève, Saumont la Poterie, Serqueux, Servaville Salmonville, Sigy en Bray, Sommery, Vieux manoir, Yquebeuf.

Les communes de la Somme concernées par l'arrêté préfectoral  :
Agenville, Ailly le haut Clocher, Airaines, Autheux, Bellancourt, Bertangles, Boufflers, Bus lèes Artois, Conseille, Courcelles au Bois, Domesmont, Domleger Longvillers, Epecamps, Famechon, Frise, Gueshart, Hervilly, Hescamps, Hiermont, Le Meste, Louvencourt, Mailly-Maillet, Maison Ponthieu, Marlers, Meigneux, Montvonvillers, Neuilly le Dien, Offignies, Oneux, Péronne, Picquigny, Pozières, Saint Archeul, Sainte Ségrée, Soues, Surcamps, Vauchelles lès Domart, Vauchelles lèes Quesnoy, Vitz sur Authie.

Les communes de l'Oise concernées par l'arrêté préfectoral  :
Abancourt, Blargies, Broquiers, Bouvresse, Campeaux, Canny-sur-Thérain, Escles-Saint-Pierre, Formerie, Fouilloy, Gourchelles, Héricourt-sur-Thérain, Lannoy-Cuillère, Moliens, Monceaux-l'Abbaye, Mureaumont, Omécourt, Quincampoix-Fleuzy, Romescamps, Saint-Arnoult, Villers-Vermont, Beaudéduit, Briot, Brombos, Cempuis, Daméraucourt, Dargies, Elencourt, Feuquières, Grandvilliers, Grez, Halloy, Le Hamel, Hautbos, Offoy, Saint-Maur, Saint-Thibault, Sarnois, Sommereux, Thieuloy-Saint-Antoine.

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

02 Octobre 2019 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

En Seine-Maritime, la Chambre d'Agriculture tend la main aux territoires
En Seine-Maritime, la Chambre d'Agriculture tend la main aux territoires
2019, point de départ d'une nouvelle relation entre la Chambre...
28 Novembre 2019 | Benoît Thiollent
Agroécologie : "Chez Carbone'N Caux, on a supprimé les factures"
Présentation du travail du GIEE Carbone'N Caux de Seine-Maritime aux...
23 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Le Festival Alimenterre en Normandie
Le Festival Alimenterre en Normandie : "Notre avenir se joue dans nos assiettes"
Des projections de films documentaire ont lieu dans toute la...
15 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Dans le Perche, le bocage s'agite avant l'hiver ! Ecomusée Ste Gauburge
Dans le Perche, le Festival Très Trait Percheron prend de l'ampleur
L'Ecomusée du Perche organise du 1er au 10 novembre des animations...
15 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
string(74) "Incendie Lubrizol : le Pays de Bray est venu manifester à Rouen"
string(64) "Incendie Lubrizol : le Pays de Bray est venu manifester à Rouen"