1000 vaches : paroles de ministre contre bon-vouloir de businessman


Photo : Novissen
Communiqué de presse de la Confédération paysanne du 14 octobre.

Depuis le mois de mai, Michel Ramery possède, en toute illégalité, 250 à 300 vaches de plus qu’autorisé. Pourtant, il n’a toujours pas payé le moindre centime de l’amende journalière à laquelle il a été condamné, et n’en a pas subi les conséquences auxquelles n’importe quel citoyen pourrait s’attendre.

Mais, rassurant, le ministre de l’Agriculture promettait alors que cela ne se passerait pas comme ça, et qu’il lui faudrait se mettre en conformité avant de pouvoir imaginer demander l’autorisation d’augmenter son troupeau. Mais voilà, il y a la parole d’un ministre et il y a les volontés de la 360e fortune de France…

L’enquête publique pour l’autorisation de porter le troupeau à 880 vaches débutera le 2 novembre.

C’est donc en pleine crise agricole et au moment de la conférence internationale pour le climat que Michel Ramery veut se payer le luxe de voir légaliser son troupeau. Il avait d’ailleurs fait légaliser son installation de la même manière pour amener ses premières vaches.

Il est désormais clair qu’un industriel qui cherche à s’enrichir au détriment des paysans peut tranquillement mépriser les lois et les citoyens. On est bien loin de la réalité des éleveurs qui subissent des contrôles en série, et leurs conséquences financières, pour le moindre bout de prairie.

La Confédération paysanne a été condamnée pour avoir pris ses responsabilités en stoppant ce qui n’était alors que le chantier des 1000 vaches. Dans son délibéré en appel, le juge a cependant choisi des peines symboliques, arguant que les neuf militants avaient agi en lanceurs d’alerte. Il semble que cela n’ait pas été suffisant...

Sans un arrêt immédiat de la procédure d’autorisation à 880 vaches et une action contraignante pour ramener le troupeau à 500 vaches, la Confédération paysanne est prête à prendre à nouveau ses responsabilités.

Emplacement

80132
France
50° 8' 19.1724" N, 1° 47' 14.4348" E
FR
15 Octobre 2015 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

En Normandie, des expérimentations pour se passer du Glyphosate
En Normandie, des expérimentations pour se passer du Glyphosate
Des initiatives d'agriculteurs et des aides de la Région pour se...
25 Juin 2019 | Benoît Thiollent
Une licence professionnelle pour un nouveau regard sur l’agronomie
Une licence professionnelle pour un nouveau regard sur l’agronomie
La Licence professionnelle Agriculture, développement durable et...
25 Juin 2019 | Benoit Delabre
Les rencontres Made in Viande en Normandie 2019 élevage viande boucherie
Les rencontres Made in Viande en Normandie
La filière élevage et viande ouvre ses portes au public du 22 au 29...
14 Mai 2019 | Benoit Delabre
Un week-end Vachement déPAYSANt affiche 2019
Un week-end Vachement déPAYSANt
Les 18 et 19 mai, 14 fermes normandes ouvrent leurs portes au public...
10 Avril 2019 | Benoit Delabre
string(67) "1000 vaches : paroles de ministre contre bon-vouloir de businessman"
string(67) "1000 vaches : paroles de ministre contre bon-vouloir de businessman"