Miss France Agricole 2019 : les deux dauphines sont normandes


Souriantes, dynamiques et passionnées d'élevage, Morine Limare et Jeanne Denis ont séduit les internautes et le jury.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

 

Miss France Agricole 2019 n'est pas normande...

Elue le 15 décembre dernier, en même temps que la "vraie" Miss France, c'est une drômoise, Clémentine Rigaud qui a été désignée par les internautes et par le jury comme représentante du monde agricole pour l'année à venir.

 

Mais la Normandie n'est pas passée inaperçue lors de cette compétition bon enfant. Outre le nombre important de candidats venus de Normandie, la première et la deuxième dauphines sont toutes les deux originaires de notre région.

Il s'agit de Morine Limare et de Jeanne Denis.

 

Morine Limare - 1ère dauphine

Morine a 20 ans. L'agriculture, elle est tombée dedans dès la naissance, grâce à son papa éleveur de moutons. Après une formation au Lycée agricole d'Yvetot, et une spécialisation au CFA Nature de la Roche-sur-Yon, elle travaille désormais dans un élevage de vaches laitières. Mais elle a pour but de s'installer à son propre compte dans quelques années, dans l'élevage ovin.


© Morine Limare

 

Décidément passionnée d'élevage, elle aussi proche d'un des meilleurs élevage de bovins de race salers de la région : l'élevage Roussel (Anvéville - 76) , auprès duquel elle a participé à quelques concours.


© B.Delabre

 

Jeanne Denis - 2ème dauphine

Deuxième dauphine, Jeanne Denis est originaire du Calvados.

Inscrite au concours en dernière minute, (ce qui lui a vallu de ne pas apparaître dans notre présentation des candidats normands) , elle a réussi à se qualifier pour la finale.

Son sourire et son enthousiasme ont fait le reste et la voilà donc deuxième dauphine.

A bientôt 25 ans, elle s'apprête à devenir agricultrice.

"Le jour de mon anniversaire sera également le jour de mon installation... je reprends la ferme de mon père qui part en retraite; c'est une exploitation de polyculture élevage avec des vaches charolaises bio, et un petit élevage de chevaux (sport/couleur)."

Passionnée d'élevage elle aime évoluer près de ses animaux, les soigner et les voir grandir... "c'est un vrai moteur à ma vie !"

© J.Denis

 

Inquiète du regard des autres, elle a vaincu sa timidité en s'inscrivant à ce concours : par défi vis-à-vis d'elle même, et par amour pour son métier.

 

20 Décembre 2018 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Alternatives aux pesticides : des animations en Normandie
Du 20 au 30 mars, plusieurs évènements sont organisés en Normandie...
14 Mars 2019 | Benoît Thiollent
Dans l'Eure, la laie "Nénette" ne sera pas abattue
La Préfecture de l'Eure a tranché sur le cas d'une laie apprivoisée...
13 Mars 2019 | Benoît Thiollent
Présentation du projet de Farmbot, un robot pour cultiver un potager
L'Ecloserie numérique de Boitron (61), pionnière des tiers-lieux en milieu rural.
Repair café, fablab, impression 3D, prototypage, formation en codage...
12 Mars 2019 | Benoît Thiollent
Les marchés de producteurs de pays dans l’Orne
D’avril à octobre, 24 marchés de producteurs de pays sont proposés...
12 Mars 2019 | Benoît Thiollent
string(61) "Miss France Agricole 2019 : les deux dauphines sont normandes"
string(61) "Miss France Agricole 2019 : les deux dauphines sont normandes"