Améliorer ses prairies : une démarche multifactorielle


© Gnis
Pour optimiser son choix de variété fourragère, il faut bien connaître les différents critères de sélection. Petits rappels avec le Gnis.

 

 

La lecture de cet article est réservée à nos abonnés.

 

Vous aussi, souscrivez un abonnement !

 

 

Le contexte économique, social et environnemental actuel fait renaître l’intérêt des éleveurs pour les prairies, qu’elles soient permanentes, temporaires, artificielles ou en cultures dérobées.

La démarche d’amélioration des prairies est une démarche globale qui comporte cinq points distincts qui présentent malgré tout des interactions entre eux :

- 1er : rechercher et identifier les causes de dégradation de la prairie puis éliminer ces causes.
- 2e : raisonner le choix des espèces et des variétés et choisir des semences de qualité.
- 3e : optimiser le mode et le stade d’exploitation de l’herbe.
- 4e : adapter la fertilisation et faire le point sur le pH.
- 5e : optimiser l’aménagement parcellaire.

Il y a des interactions entre ces points : si une prairie est implantée avec des espèces adaptées et des variétés améliorées mais que les plantes ne sont pas exploitées au bon stade et que la fertilisation n’est pas équilibrée, la variété ne pourra pas exprimer son potentiel.

Bruno Osson, technicien Développement au Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) livre quelques rappels.

 

Pourquoi la prairie existante s'est dégradée

 

Que faut-il ressemer ?

 

Des pratiques adaptées aux besoins

 

Bien raisonner la fertilisation et le pH

 

Raisonner son parcellaire

 

La suite de cet article est réservée aux membres de la communauté.


Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !



28 Novembre 2017 | Benoit Delabre

Commentaires

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.

Prolonger la lecture

Forum régional de l'installation agricole en Normandie
Forum régional de l'installation agricole en Normandie
Pour tout savoir du parcours à suivre pour s'installer en agriculture...
12 Décembre 2017 | Benoit Delabre
Plaidoyer pour des abattoirs de proximité
Plusieurs organisations et personnalités plaident pour le...
12 Décembre 2017 | Benoit Delabre
Plérin : le marché reste stable
Les cotations relevées sur le Marché du porc breton de Plérin (22)...
12 Décembre 2017 | Benoit Delabre
La nouvelle politique agricole 2017-2020 la Seine-Maritime 2017-2020
La nouvelle politique agricole 2017-2020 de la Seine-Maritime
Le Département a présenté sa politique agricole aux professionnels le...
07 Décembre 2017 | Benoît Thiollent