Glyphosate : une liste de solutions alternatives proposée aux agriculteurs


© EcoPhyto
Le Centre de ressources glyphosate, destiné à lister les solutions techniques qui s’offrent aux agriculteurs pour se passer du très décrié herbicide, est opérationnel.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

Alors qu’Emmanuel Macron a profité du Grand Débat pour revenir -un peu- sur ses engagements concernant l’interdiction du glyphosate en France, un petit pas vient toutefois d’être franchi dans cette direction.

Les ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie ont en effet annoncé début février, avoir ouvert le centre de ressources destiné à lister les solutions techniques qui s’offrent aux agriculteurs pour se passer du très décrié herbicide.

Selon le Gouvernement et sa novlangue, cette mise en ligne, « constitue l’une des premières étapes du plan d’actions dont l’animation a été confiée à une Task Force (…) présidée par le Préfet Pierre-Étienne Bisch, coordinateur interministériel du plan de sortie du glyphosate. »

Imaginé dès le lancement du plan de retrait du glyphosate en juin 2018, ce Centre de ressources se présente sous la forme d’une plateforme web alliant articles de synthèse, fiches technico-économiques, témoignages et partages d’expériences. De quoi donner des éléments de choix aux agriculteurs, en fonction de leurs contraintes propres.

Réalisé par des instituts techniques de référence – l’Inra, l’Acta (regroupant les instituts techniques spécialisés) et les Chambres d’agricultures - il est destiné à s’enrichir au fil du temps, en intégrant les résultats d’expérimentations.

 

Pas de solutions "miracles"

 

Les alternatives proposées sont principalement non-chimiques, c’est-à-dire sur la destruction mécanique des végétaux non-désirés. Labour, binage, culture sous mulch, ou encore recherche accrue de la sensibilité des couverts végétaux au gel… Les solutions existent. Mais elles ne garantissent pas toujours une efficacité équivalente, le maintien du niveau de rendement ou du coût de production…

Ces techniques mécaniques n’excluent donc pas d’avoir recours à la chimie, pour traiter, en particulier en période de transition, les adventices qui n’auraient pas été détruites mécaniquement.

De plus, pour l’heure, selon le Centre de ressources Glyphosate, des impasses techniques demeurent. Des situations dans lesquelles, l’usage du glyphosate ne dispose pas encore d’alternative viable. C’est le cas :

  • de l’agriculture de conservation des sols, qui refuse le travail du sol afin de privilégier la vie du sol, sa structuration naturelle (et donc l’écoulement de l’eau), et le stockage du carbone ;

  • des agricultures menées dans des conditions difficiles (zones très caillouteuses ou pentues comme pour la vigne ou les vergers) ;

  • des cultures pour des marchés spécifiques avec fortes contraintes techniques, comme la production de semences (absence de graines d’adventices dans la récolte) ou de légumes de plein champ (risque d’adventices toxiques) ;

  • de cultures nécessitant une récolte au sol comme le lin fibre ou les fruits à coques.

 

A lire aussi sur le même sujet

 

Le Glyphosate classé cancérogène probable par l'OMS

Le 20 mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer a classé cinq pesticides comme cancérogènes « probables » ou « possibles ». Parmi eux : le Roundup et son principe actif, le glyphosate.

Des syndicats régionaux de la FNSEA ont manifesté sur les Champs Elysées pour retarder l’interdiction du glyphosate annoncée pour 2018.

 

13 Février 2019 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Houblon, malt, bière : la Normandie veut marquer la filière
Houblon, malt, bière : la Normandie veut marquer la filière
En appui au développement des brasseries artisanales, agriculteurs et...
21 Mars 2019 | Benoit Delabre
Alternatives aux pesticides : des animations en Normandie
Du 20 au 30 mars, plusieurs évènements sont organisés en Normandie...
14 Mars 2019 | Benoît Thiollent
Dans l'Eure, la laie "Nénette" ne sera pas abattue
La Préfecture de l'Eure a tranché sur le cas d'une laie apprivoisée...
13 Mars 2019 | Benoît Thiollent
Présentation du projet de Farmbot, un robot pour cultiver un potager
L'Ecloserie numérique de Boitron (61), pionnière des tiers-lieux en milieu rural.
Repair café, fablab, impression 3D, prototypage, formation en codage...
12 Mars 2019 | Benoît Thiollent
string(85) "Glyphosate : une liste de solutions alternatives proposée aux agriculteurs"
string(75) "Glyphosate : une liste de solutions alternatives proposée aux agriculteurs"