La F.A.L.E. veut sauvegarder le "Parler normand"


La Région Normandie soutien la F.A.L.E pour collecter des témoignages, organiser des cafés normands et promouvoir les jeux normands

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

Boujou !

Le normand est parlé aujourd’hui par 30 000 personnes du Pays de Caux aux îles anglo-normandes. Et c'est peu. Au point que cette langue d'oïl est classée par l'UNESCO comme langue « sérieusement en danger ». Que peut on faire pour la sauver de l'extinction ?

Pour avoir un début de réponse, il suffit de se tourner vers des citoyens. Et précisément vers la Fédération des associations pour la langue normande.

La F.A.L.E. a été créée en 2016. Elle fédère toutes les initiatives se rapportant à la sauvegarde et à la promotion de la langue normande. Avec aujourd'hui 10 associations : l’association des parlers de Normandie (APNOR), Magène, les Amis du Donjon, l’Université populaire normande du Coutançais, la Chouque, la Fédération des jeux et sports normands, l’Université rurale du Cauchois, Le Pucheux, l’Emai, l’association société Alfred Rossel.

Depuis la création de la fédération, des actions se sont concrétisées : mise en place de panneaux bilingues à Brestot/Brétot dans l'Eure, site internet de l'office du tourisme de Montfort/Risle en normand, Nuit de la Normandie au festival les Traversées de Tatihou, ateliers de langue normande dans quelques écoles primaires...

Les actions des associations membres de la F.A.L.E. sont déjà visibles sur le territoire. Nous avions notamment rencontré la la Fédération des jeux et sport normands à l'inauguration du Pont de Coq à Saumont-la-Poterie.

 

Quand jouer est l'occasion de découvrir des mots normands..., par Jean-Philippe Joly :

Choulaer = se bousculer, agacer quelqu'un ( tu me choule), inciter un chien à attaquer! Lochaer/ Lochi = secouer fortement. Varsouille faire vite fait le ménage, vas-tu vyins tu = aller et venir. Vâtoun = crosse, eteuf ou tèque = balle. Viquet = but. Evalaungi = envoyer...Venez apprendre des mots normands à la choule

 

Des jeux normands à l'inauguration du Pont de Coq rénové - Photo B. Thiollent

 

 

 

La langue normande, par la FALE :

Tirant ses racines du latin, le normand fait partie des langues dites d’oïl mais il n’est en aucun cas un dérivé du français. Au XIIe siècle, les premiers romans sont écrits à la cour des ducs de Normandie par des Normands et... en normand. Dès le Moyen Age, la production littéraire normande se montre très prolifique tandis qu'à Paris, aucune œuvre en français ne remonte au-delà du XIIIe s. car on y écrivait alors en latin et non pas en langue vernaculaire, c’est-à-dire dans la langue parlée à l’époque par le peuple. Ce n’est qu’au fil des siècles, dans un Etat au pouvoir de plus en plus centralisateur que le français s’imposa face aux langues régionales.

Avec François Ier, le français devient en 1539 la langue officielle du droit et de l'administration, en lieu et place du latin. Lors de la Révolution française, le décret du 2 thermidor An II impose le français comme seule langue de toute l’administration. Plus tard, l’industrialisation et l’exode rural, l’école obligatoire en français, la guerre 1914-18, le mépris généralisé de la bourgeoisie donnent peu d’espoir pour maintenir ce qui est alors considéré comme un patois. C’est-à-dire « une langue socialement déchue et considérée comme inférieure, méprisée par les citadins ».

 

 

Des actions à venir

Un changement de braquet s'amorce désormais dans ces initiatives, avec la signature entre la F.A.L.E et la Région Normandie d'une convention la promotion et la sauvegarde du "Parler normand". Avec un contrat d'objectifs à hauteur de de 15 000 euros par an jusqu'en 2021, la fédération va organiser dans les communes des cafés normands ouverts à la population.

Elle va poursuivre et amplifier une collecte des témoignages et des écrits sur le parler normand. Et va faire la promotion et découverte des jeux et sports normands.

 

ça va causer normand...

La Région décline ainsi nouvelle stratégie en faveur du "Parler normand". A travers un travail de référencement avec La Fabrique de Patrimoines en Normandie sur la pratique du normand. Avec à terme la création d’un atlas linguistique sonore. Et puisque l'enjeu de transmission est central à la sauvegarde de la langue, la Région étudie l’opportunité de proposer des cours optionnels aux jeunes. En lien avec le Rectorat et les collectivités locales.

En projet également, cafés normands, temps de rencontres sur les territoires pour adultes. Mais aussi la mise en place d’actions pour les enfants sur les temps périscolaires : contes, bals chantés…

La Région soutiendra aussi, par exemple, la Ferme culturelle du Bessin qui proposera des ateliers de lecture de contes normands dans les bibliothèques normandes. Elle accompagnera également l’installation de panneaux signalétiques en normand à l’entrée et à la sortie des communes. Et organisera deux fois par an des temps d’échanges sur la langue normande.

 

 

Les prochains événements

 

Fête des Rouaisouns Du 21 au 23 juin 2019

La Fédération des Associations pour la Langue normande (FALE) organise à Montebourg la traditionnelle « Fête des Rouaisouns », un « Festival de la culture normande ».

Créée en 1998, la Fête des Rouaisons permet de rassembler chaque année autour de la langue toutes les communautés d’expression normande, des îles de la Manche aux cinq départements normands. Alternativement organisée sur le continent, à Jersey et à Guernesey, elle revient en 2019 à Montebourg, 21 ans après sa création.

Cette année, la manifestation s’étale sur trois jours avec un programme organisé autour de la langue normande. A noter, entre autres, un spectacle de Nicolas Dubost et un concert du groupe Magène qui présentera à cette occasion les nouvelles chansons de son dernier disque en cours de production.

La fête est organisée en collaboration avec la Ville de Montebourg et avec le soutien de la Région Normandie et du Département de la Manche.

   

Fêtes d’Ornavik du 19 au 21 juillet

Une grande fête médiévale se prépare avec des campements du 10e et 11e siècles.

Venez découvrir des démonstrations de savoir-faire anciens, des combats, le lancer de hache, des spectacles, des artisanats et jeux…

L’occasion d’échanger avec des compagnies de reconstitution venues de France et d’ailleurs autour de la culture scandinave et des vikings.

 

 

 

Les normands parlent aux normands (et aux touristes de passage...) :

 

Batissons ensemble Fou d'Normandie,

 

un nouveau web magazine d'info locale normand !

 

 

 

 

 

 

 

Emplacement

France
FR
21 Juin 2019 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Planche(s) Contact : les normands sont les stars du festival
Jusqu'au 5 janvier, Deauville accueille des expositions de...
08 Novembre 2019 | Benoît Thiollent
"Lumières artificielles et images du réel" au Lycée du Bois d'Envermeu
Le vidéaste Simon Leroux fait découvrir le Lycée du Bois à grâce à un...
06 Novembre 2019 | Benoît Thiollent
Ciné Seine Cinéma rural itinérant novembre
Ciné Seine : la programmation du cinéma rural itinérant
La programmation des séances de cinéma du circuit CinéSeine pour le...
30 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
Fête de la coquille Saint-Jacques à Port en Bessin Huppain
A Port-en-Bessin-Huppain, on a Le Goût du Large
Les 9 et 10 novembre 2019 : fête de la coquille Saint Jacques et...
23 Octobre 2019 | Benoît Thiollent
string(58) "La F.A.L.E. veut sauvegarder le "Parler normand""
string(48) "La F.A.L.E. veut sauvegarder le "Parler normand""