Dans le Perche, l'art au service du territoire


Derniers aménagements au Moulin Blanchard - Photo : Olivier Steigel
Le Chemin des Impossibles, un parcours art et patrimoine du 27 avril au 2 juin

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

 

Du 27 avril au 2 juin 2019, se déroule tous les week-ends dans le Perche la première édition d'un Parcours d’Art et Patrimoine baptisé Le Chemin des Impossibles

Il s'agit d'un parcours de valorisation, à travers une sélection artistique, des édifices patrimoniaux situés autour de la Commune de Perche en Nocé.

Le parcours d’une douzaine d’expositions sillonne sur 50 km de routes secondaires bordées de manoirs et fermes fortifiées. Il passe par les clochers de Courthioust et de Corubert puis par la route dite des manoirs menant à Saint-Aubin-des-Grois, Saint-Cyr-la-Rosière, Préaux-du-Perche et Nocé. Une partie des expositions prennent place dans quatre églises, à Courthioust, Sainte-Gauburge, Corubert et Saint-Aubin-des-Grois.

A l’ouverture des églises s’ajoute celle du Moulin Blanchard, futur site artistique, et d’autres édifices remarquables du Cœur du Perche : l’écomusée du Perche au Prieuré de Sainte-Gauburge, le Manoir de Lormarin, le Jardin François, l’Hôtel Bouillerie et le café-cantine Après l’Ecole.

Du du 27 avril au 2 juin 2019, les lieux seront ouverts les week-ends et les jours fériés en après-midi de 14h30 à 19h. Avec un vernissage dans tous les lieux le samedi 27 avril 2019 de 14h à 23h. Et également à Pierres en Lumières le samedi 19 mai 2019.

 

Art et Territoire : Le Champs des Impossibles

Le parcours Le Chemin des Impossibles est l'une des "pierres" d'un ambitieux projet culturel appelé Le Champs des Impossibles.

Avec la volonté d'attirer des visiteurs à travers l'offre artistique et de créer du lien social, Le Chemin des Impossibles mise sur une double force de l’art et la culture. En étant en même temps un instrument économique de développement et un outil d’émancipation.

Le champ des impossibles intègre une collection permanente d’art contemporain et de photographie, des espaces d’expositions, un lieu d’accueil d’artistes en résidence, une bibliothèque thématique, un lieu de conservation et un parc de sculptures. Le projet inclut des expositions temporaires et semi-permanentes, des résidences d’artistes, un parcours art patrimoine annuel, des ateliers de pratiques artistiques, des stages, des ateliers d’écritures...

On donc là; au delà de la simple organisation d'expositions, dans une logique de tourisme culturel. Avec le double objectif de contribuer à l'économie du territoire et de soutenir les artistes contemporains.

Porté par la mairie de Perche-en-Nocé, ce projet culturel est basé au Moulin Blanchard. Patrimoine industriel et rural, moulin hydraulique des seigneurs de Nocé, puis ferme, le lieu est aujourd'hui la nouvelle plateforme culturelle de Perche-en- Nocé. Le Moulin Blanchard a été acheté par la commune. Un groupe de bénévoles s'occupe désormais d'offrir au lieu sa nouvelle vocation artistique, en donnant le coup de main de rénovation et de nettoyage nécessaire à l'accueil du public.

 

Les bénévoles au travail au Moulin Blanchard - Photo : Olivier Steigel
 

 

L'usage de ce lieu est complété dans le projet culturel par des résidences d'artistes. Dans une collaboration entamée par la mairie avec Patrick Bard, photographe-écrivain et Christine Ollier, ancienne galeriste parisienne et aujourd'hui présidente de l'association Le Champs des Possibles.

La première de ces résidences a permis d'accueillir le photographe Guillaume Zuilli durant 3 mois. Laquelle a été l'occasion de nourrir le projet global d'art sur le territoire, en présentant une première exposition du travail du photographe en novembre 2018 à Saint-Cyr-la-Rosière. Et permettre aussi la rencontre du photographe et du public.

Puis ce sont succédées les résidences des sculpteurs Loïc Pantaly et Téo Bétin.

 

 

Ateliers portes ouvertes

 

En parallèle du Chemin des Impossibles, les artistes situés dans la commune nouvelle de Perche-en-Nocé ouvriront les portes de leurs ateliers.

10 artistes percherons attendent le public tous les weekends de 14h à 19h du 27 avril au 2 juin 2019.
Commune de Perche-en-Nocé : 01. Laurence Klein ; 02. Morgan Moguer
Colonard-Corubert : 03. Otama Ricler
Préaux-du-Perche 04. Aelle ; 05. Anne Baumer ; 06. Ysabel Mavit ; 07. Jean-Pierre Mavit ; 08. Amélie Tribout ; 09. Catherine Jamin-Bizet ; 10. André Schembri
 

 

 

 

 

Le parcours artistique

 

01 Moulin Blanchard
Patrimoine industriel et rural. Moulin hydraulique des seigneurs de Nocé, puis ferme, en n cœur de la nouvelle plateforme culturelle de Perche-en- Nocé : Le Champ des Impossibles. Majestueux bâtiments agricoles dans un théâtre de cultures, sillonné par l’Erre.

Eric Mézan

Photographe-plasticien depuis les années 1990, il vit et travaille à paris et dans le perche.

Pour le Chemin des Impossibles, il s’est proposé de créer un Entre-Temps photographique sur le Moulin Blanchard dans son état actuel afin de collecter un inventaire photographique mémoriel avant sa transformation.

Ashley Ashford-Brown

Né en 1948 à salisbury, angleterre. Résidant en france depuis des décennies, l’artiste vit et travaille dans le perche depuis quelques années.
Ces peintures - composées de ciment et de poussière, teintées de thé et d’un nombre limité de pigments, sur toile - témoignent de son intérêt pour le monde naturel et de la détérioration des relations entre l’homme et la nature.

 

Michel Le Belhomme

Michel Le Belhomme vit et travaille à rennes. diplômé de l’école des beaux-arts de rennes et de l’université de rennes 2, il est professeur, conférencier et critique en photographie.
Michel Le Belhomme pratique le “lent protocole sculptural qui fait tableau” selon Christian Gattinoni, “dans le sillage des sculptures involontaires de Brassaï et des ready made à l’échelle et au point de vue rectifiés par Patrick Tosani.

   

02 Manoir de Lormarin
Une des deux perles nocéennes sur la Route
des Manoirs. Monument Historique du xvie, vingt ans de travaux qui s’achèvent en font un modèle de restauration aboutie. Logis, tours rondes et dépendances veillent à mi-pente sur un des plus beaux paysages percherons.

Téo Bétin

Né en 1989, il vit et travaille entre paris et maputo (moZambique).
Présentation d'un ensemble de sculptures “mobilières” réalisées en 2017 - 2018.

   

03 église St Pierre et St Paul
Hameau et cimetière forment le cadre pittoresque de cette église humble. Pépite de réhabilitation, conçue pour optimiser son espace intimiste en un lieu d’accueil spirituel et culturel.

Samuel Lebon

Né en 1979, longtemps rédacteur pour la presse rock, samuel lebon est photographe autodidacte membre du studio Hans Lucas
Sa chambre “Bukowskienne”, ses textes au cordeau et ses images sombres ne laissent personne indifférent. Un récit d’autofiction à fleur de peau entre humour noir et poésie.

   

04 L’Atelier
Au cœur du bourg, à l’alignement des commerces du Nocé d’antan, une vitrine des “seventies” mêle chîne et création mobilières. Partageant la même poutre maitresse, l’ancien local
de commerce mitoyen, fait parler un passé plus reculé.

Clara Chichin

Née en 1985, elle vit et travaille en région parisienne. La photographe fait partie du studio Hans Lucas depuis 2012 et a fait partie de la sélection du prix Leïca 2016. 

Les photographies de Clara Chichin sont un appel à l’errance. “Le Dos des Arbres” s’élabore sur la fugacité, tel un équilibre chimique introduisant une vision poétique dans le réel.

 

   

05 église Notre-Dame de Courthioust
Vaillante petite église millénaire, joyau du Roman percheron. Exemple vertueux de sauvegarde populaire non démenti depuis la Révolution.

Téo Bétin

Né en 1989, il vit et travaille entre paris et maputo (moZambique).
Pendant sa résidence au Champ des Impossibles il a le projet de réaliser une sculpture monumentale à l’instar de celle qu’il a réalisé pour la biennale de Dak’Art.

 

   

06 Hôtel Bouillerie
Patrimoine rural : La longère percheronne ! Ancien corps de ferme à forte marque identitaire baigné d’un délicieux cadre bucolique.

Euridice Kala

Née en février 1987 à maputo, (moZambique). Elle a été formée à la photographie et
à la vidéo à la market photography Workshop à Johannesburg.

Son approche artistique s’intéresse aux métamorphoses culturelles et historiques, à ses manipulations et adaptations dans une période qui se déroule du xve siècle au début du xxe siècle. Avec de la performance, vidéo, sculptures-textes, installations et photographie.

   

07 église de Saint-Aubin
L’église de campagne. Merveille de la piété populaire percheronne, où la beauté simple des structures répond à la sophistication du décor.
Serena Carone

Née à Paris en 1958, Serena Carone s’est construit un univers sans discours, s’immisçant dans l’espace entre la représentation et la réalité.

Bricoleuse et joueuse, elle fabrique des mécanismes pour insuffler de la vie à certaines de ses œuvres. Les sculptures présentées dans l’église de Saint-Aubin-des-Grois dialogueront idéalement avec celles qui habitent ce bel et secret édifice depuis des siècles.

   

08 Après l’école
Expression aboutie de la revitalisation néo rurale,
ce café-cantine installé dans l’ancienne école du village est un espace de vie culturelle où la rencontre se réinvente rythmée par des expositions, des activités de gîte, de restauration et de mobilier design.

Loïc Pantaly

Né en 1982 à Pertuis, il vit et travaille à paris. sculpteur fantasque et rêveur, il élabore de façon unilatérale une science expérimentale où l’absurdité côtoie la mécanique et la poésie.

Son œuvre est “bricologique”. Ses créations sous forme de poèmes-rébus graphiques et de folles sculptures-machines aux rouages improbables mais maitrisés, mettent en scène les processus d’élaboration de ses idées.

   

09 Prieuréde Sainte Gauburge
Patrimoine monastique, chef d’œuvre emblématique du Perche. Revenue de l’oubli, son architecture gothique prête sa lumière et ses mystères à la valorisation de la mémoire percheronne et de l’art contemporain.

Catherine Poncin

Née à dijon en 1953, elle est photographe et vidéaste. Elle vit à montreuil en Seine-Saint-Denis et à Tanger au Maroc.

 

   

10 “Le Jardin François”
Institution percheronne classée Jardin Remarquable. Un paysage authentique, un des jardins les plus ra nés de France, des bâtis agricoles réhabilités où tradition et création sont dédiées à la correspondance des Arts.

Guillaume Zuilli

Né en france en 1965, Guillaume Zuili vit à Los Angeles depuis une vingtaine d’années. En 2017,
il est le lauréat du prix camera clara qui récompense les artistes qui travaillent à la chambre photographique.
Lors de sa résidence au Champ des Impossibles cet automne, le photographe s’est im- mergé dans le paysage et a produit au l des mois un ensemble de plus de 100 tirages développés au fur et à mesure du temps passé sur place. Au-delà des champs, des arbres et des cieux, il a souligné les di érents aspects de l’architecture vernaculaire en revisi- tant les façades et en ployant les perspectives.

   

11 Mairie de Préaux-du-Perche
Patrimoine civil du
xve siècle, cet hôtel particulier de la famille de Fontenay, appelé la “Maison du Soleil”a été adroitement rénové et reconverti en Mairie et Médiathèque au xxie.

Agnès Propeck

Née en france en 1962. vit et travaille à paris. représentée par l’agence vu.

Agnès Propeck est à la fois plasticienne et photographe. Travaillant sur les significations passées, présentes et en devenir des objets, elle construit des mises en scène subtiles, sobres et touchantes. Elle fabrique son monde par touches successives et qu’il n’existerait pas sans le recours à la photographie : c’est ce médium qui donne forme et sens à la mise en scène des objets qu’elle confectionne.

   

 

 

Le Chemin des Impossibles

 

Du 27 avril au 2 juin 2019 autour de Perche en Nocé

 

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

61340
France
FR
11 Avril 2019 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Les plus belles choses... ne coûtent rien haras du pin
Haras du Pin : quand Harpagon veut acheter un cheval...
Jusqu'en septembre, le Haras du Pin accueille un nouveau spectacle...
16 Avril 2019 | Benoit Delabre
Un week-end Vachement déPAYSANt affiche 2019
Un week-end Vachement déPAYSANt
Les 18 et 19 mai, 14 fermes normandes ouvrent leurs portes au public...
10 Avril 2019 | Benoit Delabre
Jazz en Baie du Mont-Saint-Michel
Mont-Saint-Michel : 10ème édition du festival Jazz en Baie
La programmation de la 10e édition de Jazz en Baie vient d'être...
10 Avril 2019 | Benoit Delabre
5e Festival rural "L'Effet Maire"
Le Festival de musique à la ferme prend cette année de l'ampleur en s...
03 Avril 2019 | Benoit Delabre
string(52) "Dans le Perche, l'art au service du territoire "
string(47) "Dans le Perche, l'art au service du territoire "