Exposition "Agir en son lieu" à Yvetot


Les cultures mobiles de Nicolas Boulard.
11 artistes présentent jusqu’au 6 février leur vision du monde paysan à la Galerie Duchamp

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

     
         

 

Le monde rural est représenté dans une exposition à la galerie Duchamp d’Yvetot jusqu’au 6 février.

L’écrivain et poète Édouard Glissant conseillait "Agis dans ton lieu, pense avec le monde !".

"Le titre et l’esprit de l’exposition empruntent à la pensée de Glissant qui nous invite à agir, à penser et à s’indigner." Julie Crenn, commissaire d’exposition, présente ainsi sa sélection de 11 artistes à la galerie Duchamp.

Pour Julie Crenn, "Les images d’Épinal subsistent à propos du monde rural. Et elles se répercutent dans l’imaginaire collectif. Si pour les uns le monde paysan est vecteur soit de luttes, soit de soumissions, il reste pour les autres un espace d’utopies et de fantasmes. Il souffre d’un spectaculaire désintérêt non seulement des politiques, mais aussi de la société dans son ensemble."

 

Un désintérêt collectif pour l’agriculture

Qu’en est-il de la réalité agricole actuelle ? Comment les artistes s’emparent- ils aujourd’hui du sujet ? Comment représentent-ils un monde qui semble mis à l’écart de la société ?

"Malgré l’importance fondamentale du monde paysan qui se trouve aux fondations de l’alimentation mondiale, j’observe à la fois ce désintérêt collectif, mais aussi une méconnaissance flagrante d’un secteur relégué à la marge de la société.", souligne Julie Crenn.

D’où l’idée d’étudier comment les artistes se sont emparés du sujet. La sélection des œuvres réunit les œuvres de dix artistes qui traitent du monde paysan. Certains, tels des sociologues, vont à la rencontre des différents corps de métiers pour rendre compte de contextes et de situations spécifiques, ou encore de leur quotidien.

Et les expressions sont variées : disparition du monde paysan, portraits d’élèves d’un lycée agricole, un regard posé sur les étourneaux, agriculture en Tanzanie…

A noter, cette exposition à Yvetot a permis Aurélie Ferruel et Florentine Guédon d’être accueillies une journée au Parc naturel régional des boucles de la Seine pour découvrir les collections d’objets et d’outils du Parc. Elles ont ainsi découvert plusieurs objets leur permettant de nourrir leur travail de création.

 

Les éleveurs du Limousin de Juilien Beneyton.

 

 

Les artistes de l’exposition

 

 

JULIEN BENEYTON

Les peintures aux accents documentaires de Julien Beneyton figurent des éleveurs dans le Limousin.

L’art de Beneyton procède d’une pratique essentiellement picturale, dans une forme figurée réaliste, voire précisionniste. Il s’applique à rendre compte objectivement d’un instant le plus souvent vécu, sinon d’une situation éprouvée que l’artiste orchestre en un arrangement qu’il veut fidèle à la réalité sans en être pour autant la réplique.

 

 

NICOLAS BOULARD

Nicolas Boulard met en place un système de culture mobile en créant le Clos Mobile, une parcelle dans laquelle il cultive des vignes de grands crus.

L’oeuvre de Nicolas Boulard se déploie sous forme de clips vidéo, photos numériques, sculptures inspirées de mobiliers, jeux, gonflables... Il s’est fait connaître par un travail très singulier sur le vin et les modes de production viticole, autour desquels s’articule son lexique visuel. À la fois immatérielles et tangibles, hypersensibles et anti-monumentales, ses œuvres témoignent d’une lucidité certaine sur les systèmes de la viticulture, tout comme elles en proposent une relec- ture et une représentation en rupture avec la tradition.

 

 

AURÉLIE FERRUEL - FLORENTINE GUÉDON

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon fouillent et hybrident les traditions rurales.

À la source de ce travail se trouve un intérêt partagé pour les traditions, en tant que lien générationnel, vecteur de transmission de gestes et de savoirs. Elles observent les évolutions de ces traditions, leurs formes, leurs réactivations voire leurs réinventions. Leur travail plastique intègre et mêle des codes identitaires de divers groupes que ces deux artistes traversent à la manière d’anthropologues, dont elles s’approprient les cultes et les esthétiques pour en créer de nouveaux.

 

 

CHARLES FRÉGER

Charles Fréger photographie les élèves d’un lycée agricole normand.

Charles Fréger poursuit, depuis le début des années 2000, un inventaire intitulé « Portraits photographiques et uniformes ». [...] L’aspect uniforme, statique du dispositif photographique qui vise à neutraliser la présence du photographe n’est qu’apparent. La qualité des cadrages, le choix des poses, le détail des mains ou des traits des visages, ainsi que l’importance accordée à la mise en situation restituent l’acuité de la présence, l’adéquation entre la personne et un univers repéré pour ses codes sociétaux.

 

 

ROMAN MORICEAU

Roman Moriceau façonne un poulet sans plumes. L’animal, génétiquement modifié, est rendu optimal et parfaitement adapté aux méthodes de transformation de la viande.

Dans le contexte actuel, Roman Moriceau pose et utilise comme programme-création la question suivante : est-il encore possible de créer des œuvres dont la finalité travaille, avec finesse, leurs dimensions économiques (politiques) et esthétiques (théoriques) et, avec fermeté, leur processus de production, sans négliger l’aspect formel des choses ? L’artiste ne cesse d’interroger notre faculté d’aller au-delà du rétinien, de dépasser le premier degré de lecture des œuvres

 

 

ÉRIC TABUCHI

Éric Tabuchi photographie des hangars agricoles partiellement recouverts de graffitis. Ces portraits de hangars traduisent une situation d’abandon et de lente disparition.

Photographe français, il sillonne des territoires et photographie des paysages périurbains vides de présence humaine qui semblent appartenir aux grands espaces de l’Ouest américain. Artiste reconnu sur la scène nationale, son travail se développe sous la forme de photographies, installations, sculptures et s’étend également dans le domaine de l’édition.

 

 

TÉRENCE PIQUE

Terence Pique collabore avec des ouvriers agricoles espagnols pour mettre en avant un lexique intimement lié à leur travail : COMIDA – TECHNOLOGIA – ESFUERZO.

Térence Pique étudie d’abord le cinéma avant de se spécialiser en photographie à l’Université Paris VIII. En 2009, il part vivre en Espagne pour se centrer sur sa pratique artistique. Là-bas, il réalise entre autre son projet « Sous le plastique des mots » abordant la question de l’agriculture intensive sous serre dans le sud de l’Espagne. En 2012, il revient en France pour se lancer dans l’enseignement sans abandonner pour autant ses recherches artistiques.

 

 

KAPWANI KIWANGA

Kapwani Kiwanga revient sur l’histoire de l’agriculture préindustrielle en Tanzanie,

Kapwani Kiwanga met à profit sa formation dans le champ des sciences sociales afin d’élaborer des projets de recherches singuliers dans lesquels elle incarne le rôle d’un chercheur. Elle crée des systèmes et des protocoles qui agissent comme des filtres au travers desquels elle observe les cultures et leur capacité de mutation. Qu’il s’agisse d’installations, de vidéos, d’œuvres sonores ou de performances, elle interroge des notions telles que l’Afro-futurisme, les luttes anti-coloniales et leur mémoire, ainsi que les cultures populaires et vernaculaires.

 

 

MARIE VOIGNIER

Marie Voignier filme de manière tragicomique l’invasion des étourneaux dans les champs de culture.

Son travail se concentre sur la réalisation de films qui sont montrés dans des expositions (Biennale de Berlin 2010, Triennale en 2012, Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 2013, Kappatos Gallery à Athènes en 2014 et au Centre Pompidou en 2015) ainsi que dans des festivals internationaux de cinéma.

 

Exposition "Agir en son lieu"

Galerie Duchamp, 7 rue Percée 76190 Yvetot
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
Le samedi de 14h à 17h30

 

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

 

Emplacement

76190
France
49° 37' 39.4104" N, 0° 43' 47.0892" E
FR
27 Janvier 2017 | Benoît Thiollent

Commentaires

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Soirée "Du soc au patrimoine" à Vitrai sous L'Aigle
Soirée causerie "Du soc au patrimoine" à Vitrai sous Laigle
Le 24 février à la Salle des fêtes de Vitrai sous Laigle.
14 Février 2018 | Benoît Thiollent
Les 11e Rencontres autour de Victor Hugo à Villequier
Les 11èmes Rencontres littéraires autour de Victor Hugo le Samedi 17...
13 Février 2018 | Benoît Thiollent
La ferme de l'Oseraie cherche des repreneurs d'activité
Les membres de l'association des 400 Goûts à Berville-sur-Seine...
12 Février 2018 | Benoît Thiollent
Lady Arlette en concert gratuit à Graimbouville
Le 23 février, une soirée avec Lady Arlette et l’École de musique...
12 Février 2018 | Benoît Thiollent