3e édition de Normandie Impressionniste


450 manifestations et 140 expositions du 15 avril 26 septembre. Après la nature et l’eau des éditions précédentes, place au portrait en 2016.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

     
         

 

La 3e édition du Festival Normandie Impressionniste place en effet le portrait au cœur des quelque 450 manifestations prévues du 16 avril au 26 septembre dans toute la Normandie.
 

Lancement à Rouen le 15 avril

Le musée des Beaux-Arts de Rouen a accueilli le 15 avril l'inauguration du festival Normandie Impressionniste. Audrey Azoulay, ministre de la Culture, a parcouru à cette occasion l’exposition Scènes de la vie impressionniste.

 

Audrey Azouley, Ministre de la Culture, Sylvain Amic, directeur du musée des Beaux Arts, Laurent Fabius, Jérôme Clément et Valérie Fourneyron.

 

 

Après la nature et l’eau, sujets des éditions précédentes, place au portrait. Des portraits au sens classique du terme, mais aussi dans une interprétation plus contemporaine

 

Qu’est-ce qu’un portrait ?
 
Jérôme Clément, Commissaire Général du Festival Normandie Impressionniste, évoque le sujet du portrait : "L’impressionnisme, on l’oublie parfois, n’est pas que la représentation des éléments naturels ou de la flore. De grands portraitistes ont illustré cette époque à commencer par Caillebotte, Monet, Degas, Renoir ou Manet. Et Normandie Impressionniste en fera découvrir beaucoup d’autres, moins connus."
 
Pour Erik Orsenna, président du conseil scientifique du festival, le portrait est "une leçon d’attention à une personne, la quête de son secret, le respect et la célébration de sa différence. Un portrait, c’est de l’humain concentré, un salut à la vie incarnée."

 

Jérôme Clément et Erik Orsenna le 14 avril à Rouen - Photo : B. Thiollent

 

 

Portrait d’une époque : regards croisés

Le portrait cache toujours une forme d’autoportrait : celui de l’artiste, mais aussi celui d’une époque. En Normandie, la seconde moitié du XIXE siècle est marquée par l’arrivée du chemin de fer, le développement du tourisme balnéaire, l’industrialisation. La région attire une clientèle parisienne et internationale dans les grands hôtels de la côte. En
France et en Europe, le goût est au voyage, à la mobilité et la circulation des idées et des modèles.

La thématique de l’impressionnisme en portraits ambitionne ainsi de dresser le portrait d’une époque en pleine mutation sociale et technique. A Rouen et au Havre, l’essor économique donne naissance à de nouveaux collectionneurs, à de nouvelles manières de regarder et de concevoir l’art moderne, qui sont à replacer dans un contexte mondial.

 

 

Les grandes expositions

 

 

Scènes de la vie impressionniste

 

Musée des Beaux-Arts de Rouen - Du 16 avril au 26 septembre 2016

C’est à Rouen en 1872 que Claude Monet expose pour la première fois dans un musée. À côté d’un paysage, il révèle une image plus intime, un portrait de sa femme Camille intitulé Méditation.

Après avoir organisé deux expositions de référence sur le paysage impressionniste, Une Ville pour l’Impressionnisme (2010) et Éblouissants reflets (2013), le Musée des Beaux-Arts de Rouen propose, avec Scènes de la vie impressionniste, de se pencher sur ce versant plus secret, et de découvrir comment les impressionnistes ont investi l’art du portrait pour traduire les mouvements de la modernité, et s’affirmer sur la scène artistique.


 
Claude Monet, Méditation. Madame Monet au canapé, vers 1871. Huile sur toile.

 

 

 

Frits Thaulow (1847-1906), Paysagiste par nature

 

Portraits de Normandie

Musée des Beaux-Arts de Caen - Du 16 avril au 26 septembre 2016

 

Frits Thaulow, est un peintre norvégien né à Christiania (actuelle Oslo) en 1847, et l’un des plus importants paysagistes européens durant les périodes impressionniste et post-impressionniste.

 

"Un beau matin, l’un d’entre nous n’eut plus de noir et l’impressionnisme est né..." (Jean Auguste Renoir)

Frits Thaulow, La Rivière Simoa en hiver, 1883, Oslo, Nasjonalgalleriet.

 

 

 

Eugène Boudin, l’atelier de la lumière

 

L’ŒUVRE, PORTRAIT D’ARTISTE

MuMa, Musée d’art moderne
André Malraux, Le Havre - Du 16 avril au 26 septembre 2016

 

Riche de 325 œuvres d’Eugène Boudin conservées dans ses collections, le MuMa se place au second rang, juste après le Musée d’Orsay, quant au nombre d’œuvres de l’artiste. Cette impressionnante collection de peintures, dessins, aquarelles et gravures sera présentée pour partie lors de cette rétrospective qui entend apporter un éclairage nouveau sur l’art de cette figure pionnière de l’impressionnisme.

Plus d’une centaine d’œuvres, émanant de collections particulières comme de grandes collections publiques, françaises et étrangères a également été sollicitée et viendra enrichir le fonds du MuMa.


 
 Eugène Boudin, Le Havre, vers 1869. Huile sur toile - Oblastni Galerie Liberec

 
 
 

 

 

Caillebotte, peintre et jardinier

 

L’ŒUVRE, PORTRAIT D’ARTISTE

Musée des Impressionnismes, Giverny - Du 25 mars au 3 juillet 2016

 

Longtemps considéré comme un peintre amateur fortuné, mécène de ses amis, Gustave Caillebotte apparaît aujourd’hui comme l’une des figures majeures du groupe impressionniste.

Célèbre pour ses compositions inspirées du Paris d’Haussmann, il a consacré une part importante de sa production à l’évocation des jardins.

L’exposition de Giverny révèle cet aspect de son art au fil d’un parcours dédié aux jardins de Caillebotte, ce qui permettra de mettre en évidence les relations artistiques complexes qui le lient à Monet.

Gustave_Caillebotte, portrait de l'artiste, vers 1889. Huile sur toile. RMN-Grand Palais (musée d'Orsay)

 

 

 

 

Sorolla, un peintre espagnol à Paris

 

L’ŒUVRE, PORTRAIT D’ARTISTE

Musée des Impressionnismes, Giverny - 14 juillet au 6 novembre 2016

 

En juin 1906, le peintre espagnol Joaquín Sorolla expose pour la première fois dans la galerie parisienne de Georges Petit, l’un des principaux promoteurs des impressionnistes. L’événement rencontre un vif succès et achève d’établir la réputation internationale de l’artiste.

L’exposition du Musée des Impressionnismes Giverny analysera cette part de la carrière de Sorolla qui permettra de comprendre comment s’est forgé le style si surprenant et novateur de l’artiste dans le Paris de la fin du XIXe siècle, où il se rend régulièrement et se familiarise avec l’avant-garde artistique de la capitale.


 
 Joaquim Sorolla, Autoportrait, Huile sur toile - Madrid, Museo Sorolla

 

 

 

 

Etre jeune au temps des impressionnistes (1860-1910)

 

PORTRAIT D’UNE ÉPOQUE

Musée Eugène Boudin, Honfleur - Du 25 juin au 3 octobre 2016

 

Renonçant à une unique succession de portraits, l'exposition mêle ceux-ci aux scènes de genre où apparaissent principalement des enfants.

Sont ainsi évoquées toutes les étapes de l'enfance dans le cadre intime ou social.

Clémence Roth, Petite fille tenant une orange, Musée de Morlaix @ Isabelle Guégan

 
 

 

 

Caillebotte, portrait intime d’une famille normande

 

PORTRAITS DE NORMANDIE

Musée d’Art et d’Histoire
Baron Gérard (MAHB), Bayeux - Du 16 avril au 18 septembre 2016

 

Le peintre Gustave Caillebotte (Paris 1848 – Gennevilliers 1894) est principalement connu pour son inclination pour la région parisienne et l’estuaire de la Seine.

Cette exposition-dossier s’intéresse à un autre aspect du personnage, à savoir son attachement à un cadre familial qui le lie intimement à la Normandie. De Ger (Manche) à Domfront et Flers (Orne), en passant par Lisieux et Bayeux (Calvados), les Caillebotte forment une vraie dynastie qui a prospéré dans le négoce du tissu : un réalisme social indissociable de son statut de mécène du groupe impressionniste et des collections publiques françaises.
 

 Gustave Caillebotte, Portraits à la campagne, collection MAHB Bayeux

 

 

 

 

Portraits de lectrices, d’Emma Bovary à Marie Claire

 

PORTRAITS DE FEMMES

Musée des Beaux-Arts de Bernay - Du 18 juin au 28 septembre 2016

 

Le Musée des Beaux-Arts de Bernay propose de mettre en avant le thème des femmes qui lisent dans l’art, de la publication du roman de Gustave Flaubert, Madame Bovary (1856), à la sortie du premier grand hebdomadaire féminin du XXE siècle, Marie Claire (1937).

Le cadre chronologique défini, correspond à une période riche en événements, tant sur le plan de l’histoire de l’art, des femmes et de la lecture.


 
 Louis Valtat, La Lecture, Musée des Beaux Arts de Bernay

 

 

 

 

Félix Buhot (1847-1898), peintre d’atmosphères

 

PORTRAITS DE NORMANDIE

Musée Thomas Henry, Cherbourg-Octeville - Du 9 juin au 11 septembre 2016

 

Le Musée Thomas Henry de Cherbourg dresse le portrait d’un artiste normand encore largement méconnu du grand public : Félix Buhot (1847-1898).
Originaire de Valognes, petite ville au charme suranné située à 20 kilomètres de Cherbourg, Félix Buhot a partagé son existence entre Paris, les côtes normandes, l’Angleterre et la Bretagne.

Sa production artistique, concomitante à celle des impressionnistes, embrasse un éventail très large de techniques. L’artiste fait dialoguer, autour de mêmes thèmes, peintures à l’huile, gouaches, aquarelles et estampes.

Buhot est tout entier tendu dans une quête pour saisir et restituer l’atmosphère des lieux qui l’environnent, lui qui affirmait "voir des choses superbes que les autres ne sentent pas".


 

Félix Buhot, Deux femmes sur la plage de Trouville, pastel, 1876, Musée Thomas Henry, Cherbourg Octeville.

 

 

 

Jacques-Émile Blanche,le portraitiste du tout-Paris

 

PORTRAITS DE NORMANDIE

Musée Les Franciscaines, Deauville - Du 14 mai au 18 septembre 2016

 

 

"Portraitiste je suis et veux l’être, portraitiste en tout et de tout." ainsi se revendique Jacques-Émile Blanche (1861-1942) dans le chapitre Mes premiers portraits de La pêche aux souvenirs (1949). Portraitiste incontournable de la société du tournant du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, Jacques-Emile Blanche côtoie les plus grandes figures de son temps, tant à Paris qu’en Normandie.

En 1902, il acquiert en effet une grande propriété à Offranville (Seine-Maritime) baptisée le manoir du Tôt où il résidera tous les étés jusqu’à sa mort. Dans le cadre enchanteur de cette demeure, il reçoit le tout Paris littéraire, politique et artistique. Si Stravinsky, Cocteau, ou Anna de Noailles - dont il réalise les portraits - écrivent l’histoire des arts avec un "H", ils écrivent aussi l’histoire de Deauville, alors en plein essor.

 

 


 
 John Singer Sargent, Jacques-Emile Blanche, vers 1886. Huile sur toile, Rouen, musée des Beaux-Arts. Musées de la Ville de Rouen.

 

 

 

Sickert à Dieppe

PORTRAITS DE NORMANDIE

Musée de Dieppe - Du 25 juin au 26 septembre 2016

 

Walter Sickert (Munich 1862 – Bathampton 1942), peintre anglais d’origine danoise, est de loin le plus renommé de ceux qui ont fréquenté la ville de Dieppe à la fin du XIXe siècle et pendant la première moitié du XXe siècle.

Il sera le portraitiste le plus prolixe de Dieppe et de ses monuments, en particulier de l’église Saint-Jacques. Il étudie le parcours de la lumière sur ses différentes façades.

Walter Sickert, Vue de l'Hôtel Royal, Collection Musée de Dieppe.

 

 

 

 

Jeanne Forain,  Portraits d’une époque

PORTRAITS DE FEMMES

Musée Alfred Canel, Pont-Audemer - Du 16 avril au 26 septembre 2016

 

Moins connue que son mari, le peintre impressionniste Jean-Louis Forain, Jeanne Bosc-Forain (Paris, 1865 –  Le Chesnay, 1954) fut pourtant une artiste talentueuse, à la fois peintre et sculpteur.

L’exposition présentée au Musée Alfred Canel constitue sa première monographie. Elle rassemble une quarantaine d’œuvres inédites provenant de collections particulières et de collections publiques (Musée Carnavalet, Musée du Petit-Palais, Bibliothèque Nationale de France).

Jeanne Forain, La petite fille en bleu, 1903, Centre National des Arts Graphiques. Musée Canel de Pont-Audemer.

 
 

 

 

L’impressionnisme ou le portrait d’une nouvelle société

DANS L’INTIMITÉ DES IMPRESSIONNISTES

Musée de Louviers - Du 16 avril au 26 septembre 2016

 

Pour cette nouvelle exposition, des œuvres d’artistes de premier plan sont présentées :

Monet, Pissarro, Manet, Gauguin, Renoir, Cals, Guillaumin, Bracquemond, Rouart, Carolus-Duran et nombreux autres ainsi que des photographies de Nadar.

Edouart Manet, L'automne, 1882, Col. Musée de Nancy.

 

 

 

Sous le soleil de Normandie...

PORTRAIT D’UNE ÉPOQUE

Sur les pas de Paul-César Helleu (1859–1927)
Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô - Du 13 mai au 18 septembre 2016

 

Revivez l’ambiance des bords de mer à la Belle Epoque au travers de l’œuvre de Paul-César Helleu ! Dessinateur et peintre, ami des impressionnistes, Helleu fut adulé dans le monde entier pour ses portraits des plus élégantes femmes de son temps. Des cabines de bain aux excursions en mer, des intérieurs parisiens aux plages normandes, ses œuvres nous plongent dans l’univers des loisirs mondains autour de 1900.

Cette exposition estivale, spécialement conçue pour les familles, réunit pour la première fois une sélection des plus belles œuvres de l’artiste et des objets évoquant la villégiature au temps des impressionnistes.

 


 
 Paul-César Helleu, Meme Helleu sur la plage à Deauville, Bayonne, Musée Bonnat-Helleu.

 

 

 

 

Portraits de femmes

 

PORTRAITS DE FEMMES

Musée de Vernon - Du 2 avril au 26 septembre 2016

 

Le Musée de Vernon présente l’exposition Portraits de femmes.

Elle permet de se pencher sur les femmes artistes ayant œuvré dans le sillage du mouvement impressionniste, tout en étant restées bien souvent dans l’ombre des figures masculines plus célèbres.

L'Ortensia ou Les deux soeurs, (1841-1895). Paris, Musée d'Orsay

 

 

 

Tous les événements

 

 

 

 

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant ! Et suivez chaque semaine nos infos grâce à la newsletter.

 

Merci de cliquer sur j’aime Agri-Culture pour suivre nos actualités et/ou de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés .

Et pour la diffusion de vos ventes, quelles soient personnelles ou commerciales, vous avez la possibilité de passer des petites annonces sur Agri-Culture, média rural.

 

Emplacement

France
FR
22 Avril 2016 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

The Inspector Cluzo, des rockeurs et agriculteurs militants
Le duo gascon était de passage à Rouen au 106 le 13 octobre pour...
19 Octobre 2018 | Benoît Thiollent
Le Festival Alimenterre en Normandie
"Notre avenir se joue dans nos assiettes" : des projections de films...
18 Octobre 2018 | Benoit Delabre
"La ferme en folie" autour de Granville, un festival pour petits et grands
"La ferme en folie" autour de Granville, un festival pour petits et grands
150 rendez-vous et 6 jours d’effervescence pour les enfants sur le...
16 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Planche(s) Contact : le festival photo de Deauville
Planche(s) Contact : le festival photo de Deauville
Du 20 octobre au 25 novembre, Deauville accueille une vingtaine d'...
15 Octobre 2018 | Benoit Delabre