Claire Le Breton s’empare du paysage à Envermeu


"S’emparer du paysage", une exposition de Claire Le Breton au lycée du Bois d'Envermeu jusqu’au 12 mai.

 

Pas encore membre de la communauté d'Agri-Culture.fr ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

La plasticienne Claire Le Breton a effectué une résidence d’artiste au lycée du Bois d’Envermeu durant l’année scolaire 2016-2017 sous le thème "S’emparer du paysage". Une exposition de créations et de photographies réalisées durant la résidence est visible au lycée du Bois jusqu’au 12 mai.

Claire Le Breton est par essence une créatrice, adepte pour ces sculptures de matériaux dit pauvres, tels que papier et carton. Envisager une résidence artistique au Lycée du bois d’Envermeu lui à fait pleinement ressentir le besoin de passer du symbole de la destruction des arbres coupés à celui de la création.

Pour tout artiste, un établissement scolaire est un terrain d'observation très fertile. Les compétences, les habitudes de la vie scolaire, la confrontation de ses points de vues avec ceux des adolescents... Autant de pistes de travail artistique passionnantes.

 

Claire Le Breton fournit des explication sur une photographie installée au mur de l'atelier bois.

 

Un atelier en bois

Mais pour l'artiste en résidence, le cap de l'intégration est parfois difficile à passer. Le besoin d'avoir un lieu pour s'installer pour travailler est apparu de manière très brutale à Claire Le Breton à son arrivée à Envermeu. Une négociation rapide avec les enseignants et le chef d'établissement lui a permis d'envisager construire un bureau-atelier dans un coin du hall d'entrée du lycée.

"Accueillir un artiste en résidence, ça chamboule la vie d’un établissement. Ça questionne tout le monde. L’artiste est au cœur du lycée. On a installé Claire Le Breton dans le hall d’entrée, pour être visible de tous", souligne Marion Quibel, professeure d'éducation socio-culturelle.

Ainsi, pour la première action de sa résidence, Claire Le Breton a confié son cahier des charges à une classe de 3e. Les élèves ont réalisé des maquettes, puis sont passés à la réalisation. Le matériau de construction était tout trouvé : planches et pieds touts droits sortis de l'atelier bois du lycée. L'artiste a pu idéalement s’installer pour entrer en contact avec les élèves.

 

 

 

Installation "Transformeurs"
 

Grâce à ce lieu de travail, Claire Le Breton a pu faire entrer dans le lycée du bois sa pratique artistique. Grande amatrice de la récupération du carton et de papier de soie, l'artiste a fait de ces matériaux à base de cellulose sa marque de fabrique. Elle a souhaité en particulier prolonger à Envermeu une série de créations baptisée Transformeurs.

Les Transformeurs sont des engins de chantiers réalisés en papier de soie par empreinte sur des jouets. Avec l’immersion dans la vie quotidienne du lycée, la logique de création d’engins de travail et d’outils du bois est venue naturellement.

"Le papier, c’est la même matière que le bois. Je me suis demandée comment mettre mes créations en carton en phase avec ma résidence. Débardeurs, grumiers, les traces de pneus dans les champs. Les outils forestiers façonnent les paysage… le champ d’observation est très vaste", indique la sculptrice.

L’outil de travail ramené au rang de jouet ouvre alors une porte vers l’imaginaire pour le spectateur. Et cadre parfaitement à la thématique de travail sur le paysage. Objets mobiles, ces véhicules professionnels en font partie de manière temporaire.

 

"La question du socle se pose toujours pour une sculpture." : ici, le séquoia de Saint-Nicolas d'Aliermont - photo : B. Thiollent

 

 

Le musée de l’Horlogerie

Une résidence d'artiste en lycée agricole ne se cantonne pas aux murs de l'établissement. Claire Le Breton a poussé ses observations autour du lycée, notamment jusqu'au musée de l'horlogerie de Saint Nicolas d'Aliermont.

De cette découverte, s’en est suivi un prêt du musée de l’Horlogerie de quelques pièces pour permettre à l’artiste de faire des recherches. Le temps, mesuré, quantifié et mesuré par l’homme… autre vaste sujet de travail artistique !

 

Travail d'empreintes sur papier à partir de fonds de cadrans fournis par le Musée de l'Horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont.

 

 

"Je me suis mise en mode expérimental. Il y a une romance avec le musée, ça part d'un paysage, il y a le passé industriel... ça parle", indique Claire Le Breton. Allant de découverte en découverte, Claire Le Breton a notamment fait la connaissance de l’histoire locale des séquoias d’Onesime Dumas.

On a longtemps pu voir trois séquoias à Saint Nicolas d’Aliermont devant le château Dumas. Plantés par son propriétaire Onésime Dumas au 19e siècle, ils ont été successivement abattus pour cause de maladie entre la fin du 20e siècle et l’année 2016. Considéré comme l’un des premiers industriels à s’installer dans le village de Saint Nicolas d’Aliermont, Onésime Dumas était horloger chronométrier.

Le dernier arbre a été abattu en avril 2016, sous les yeux d’une classe de 1ère Technicien de Scierie du lycée du bois. Lequel a été débité sur place en trois morceaux et emmené à la scierie d’Envermeu.

 

 

Mobilier "Popular"

L’étape suivante de la résidence de Claire Le Breton au lycée du Bois a été une rencontre technique et humaine avec la scierie. Devant la technicité du sujet, l’artiste a proposé une collaboration à Bertrand Lacourt, artisan ébéniste/bûcheron à Arcueil (94).

"Le but d’une telle résidence c’est de se mettre en danger. Collaborer avec Bertrand Lacourt et les élèves m’a fait avancer dans mes idées. Bertrand Lacourt rend utile une matière", souligne Claire Le Breton

Lequel a suggéré d’apporter au lycée son savoir très particulier en matière de création de meubles à l’aide d’une tronçonneuse : "Mes objets (chaises, bancs, tabourets et éclairages) sont taillés directement dans des troncs d'arbres. Ils sont sculptés d’un seul tenant dans un bloc de bois unique, sans aucun assemblage : ce sont des monoxyles."

 

 

Une participation à la résidence d’artiste qui s’est avérée enthousiasmante pour Bertrand Lacourt : "J’ai trouvé ça très marrant. On ne m’a pas cru quand j’ai annoncé ma volonté de travailler avec du séquoia et faire des meubles à la tronçonneuse dans du peuplier." Car l’œil avisé de Bertrand Lacourt a aperçu dans les réserves de la scierie des morceaux de séquoias. La boucle est bouclée. Une nouvelle histoire peu commencer pour les séquoias de Saint-Nicolas d’Aliermont.

Après avoir entamé une collaboration avec les élèves lycée du Bois, Bertrand Lacourt exposera son travail aux côtés de celui de Claire Le Breton à partir du 21 juin au Musée de l’Horlogerie de Saint-Nicolas d’Aliermont.

 

Jehan-Eric Winckler, sous-préfet de Dieppe et Gérard Picard, président de la communauté de communes Falaises du Talou découvrent le mobilier sculpté à la tronçonneuse présenté par Claire Le Breton et Stéphane Renaux, proviseur.

 

 

Parcours photographique architectonique

Cédric Jacquemin, Maxime Bricheux, Marine Ourselin, Julie Sallaud, quatre étudiants à l’école d’Architecture, ont travaillé avec des classes de 4e et Seconde des métiers du bois durant une semaine sur un projet photographique.

L’objectif étant de sensibiliser les élèves à l’espace qui les entoure et de former un regard sur l’architecture, en lien avec le travail de Claire Le Breton.

Un parcours photographique a été mis en place dans le lycée pour présenter les fruits de ce travail d’observation.

 

 

Les étudiants en architecture créateurs du parcours photographique au sein du lycée du Bois.

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

76200
France
49° 54' 58.986" N, 1° 4' 14.214" E
FR
30 Mars 2017 | Benoît Thiollent

Commentaires

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

La Normandie fière de sa race, le retour en grâce de la Normande
Deux élèves du lycée agricole d'Yvetot ont enquêté sur les atouts des...
22 Mars 2018 | Benoît Thiollent
Les MFR de Normandie poursuivent leur modernisation
Les MFR de Normandie poursuivent leur modernisation
Plusieurs conseillers régionaux, dont leur président Hervé Morin,ont...
22 Mars 2018 | Benoit Delabre
Festival des Initiatives Lycéennes au lycée agricole d'Yvetot
Un Festival des Initiatives Lycéennes au lycée agricole d'Yvetot
Expositions et animations le samedi 17 mars de 14 h à 17 h
15 Mars 2018 | Benoît Thiollent
SIA 2018 - Le lycée du Robillard brille au Trophée National des Lycées Agricoles
SIA 2018 - Le lycée du Robillard brille au TNLA
1er prix de section et meilleure affiche pour le EPLEFPA Le Robillard...
04 Mars 2018 | Benoît Thiollent