TNLA 2019 - A Yvetot, le LEGTA prend la pose de Noel


Photo: TNLA Lycée Agricole d'Yvetot
"Les femmes, les hommes et les talents" est le thème de l'année du Trophée National des Lycées Agricoles

 

Pas encore membre de la communauté d'Agri-Culture.fr ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

2019 approche... les élèves participant au Trophée National des Lycées Agricoles ont les yeux rivés sur le calendrier. Car le compte à rebours qui égrene les jours les séparant du Salon de l'Agriculture est d'ores et déjà enclenché.

Sixième équipe successive du lycée de puis quelques années à présenter son travail aux membres du jury, l'équipe 2019 du LAY est composée de 3 filles et 3 garçons issus des classes de BTS Acse. Marie-Claire, Agathe, Marie, Lucas, Axel et Gabriel défendent bien sûr le lycée, mais aussi l'image de la Normandie.

Le TNLA se décompose en deux séquences. Tout d'abord un travail au lycée en matière de communication, sur l'établissement et les productions locales. Et pendant le Salon de l'Agriculture, des interactions avec les visiteurs, une démonstration de manipulation d'une vache. Suivie d'une présentation théâtralisée du Lycée et de la Normandie. A parité parfaite, le groupe a prévu de constituer des couples pour mettre en scène la présentation sur le ring imposée par le concours.

 

Savoir communiquer

Le travail au lycée se déroule sous l'oeil attentif de leur professeure d'éducation socio culturelle. Car on n'est décidemment pas là pour rigoler, leur participation au TNLA sera évaluée par une note en fin d'année. "La note sera fonction du travail fourni et non du classement final du trophée", nous précise Michèle Bellet.

Le détail à son importance dans l'esprit de ces communicants en herbe. En cette fin décembre, le moment est arrivé de travailler une affiche correspondant au thème de l'année du concours. Avec "Les femmes, les hommes et les talents", l'équipe se trouve face à un thème pas vraiment facile à aborder, car très ouvert.

Mais les idées ne manquent pas. En parallèle de publications sur la page Facebook créée pour l'occasion, les élèves finalisent leur création visuelle. Avant de se lancer après les vacances dans l'entrainement de l'épreuve de manipulation animale.

Avec une cinquantaine d'établissements participant au TNLA, la concurrence est rude. De quoi aiguiser l'esprit de compétition. "L'activité de communication représente 3 publications par jour sur Facebook. Il faut les rédiger, les publier et surveiller les réactions. On fait une veille sur les autres pages des lycées ", détaille Gabriel. Sur cette page Facebook, on trouve des actualités du lycée, le calendrier de l'Avent des races et des présentations de producteurs locaux. L'objectif du moment est d'atteindre le seuil des 1000 abonnés à la page pour Noël. On ne saurait trop vous conseiller d'aller y faire une visite...

 

La vache Jalousie

"Si on va tous au salon, c'est qu'on a l'élevage comme passion commune", résume Agathe. Choisie dans le cheptel du lycée en fonction des dates de vêlages, la vache Jalousie a fait cette année l'unanimité.

La mascotte de l'année a 5 ans. Baptisée Jalousie, son nom suscite des explications de la part de Marie-Claire :  "Avec ce nom, on a voulu interpeller. Les gens sont intrigués, ils nous posent des questions. Et puis Jalousie, ça rime avec Normandie".

 

 

 

Des rencontres professionnelles

Présenter la Normandie au TNLA, c'est pour les élèves l'opportunité de faire un tour d'horizon des paysages, des animaux et des productions locales. Quitte à faire quelques découvertes et belle rencontres...

Producteurs locaux, organismes agricoles, recherche de sponsors... le concours permet aux élèves de faire un premier pas vers leur futur univers professionnel.  Lucas y voit une opportunité inattendue : "Ces contacts nous font découvrir des pratiques professionnelles. Je viens de l'Orne, je ne connaissais pas le boeuf cidré élevé ici. C'est intéressant".

Lucas fait partie de ces élèves de BTS qui ne sont pas issus d'une famille d'agriculteurs. Concurrent l'an passé du concours ovin baptisé Ovinpiades, on l'avait rencontré à Paris au Salon de l'agriculture.

 

SIA 2018 - Eleveur de moutons : la vocation de jeunes normands

 

« Depuis que j’ai 4 ans, je veux être agriculteur ! »

 

 

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

76600
France
49° 28' 37.1856" N, 0° 9' 50.2128" E
FR
20 Décembre 2018 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

En Normandie, des expérimentations pour se passer du Glyphosate
En Normandie, des expérimentations pour se passer du Glyphosate
Des initiatives d'agriculteurs et des aides de la Région pour se...
25 Juin 2019 | Benoît Thiollent
Une licence professionnelle pour un nouveau regard sur l’agronomie
Une licence professionnelle pour un nouveau regard sur l’agronomie
La Licence professionnelle Agriculture, développement durable et...
25 Juin 2019 | Benoit Delabre
Un sauté de porc au cidre remporte "Mets la Normandie dans ton assiette !"
Le challenge culinaire opposant 8 collèges eurois a été remporté par...
18 Juin 2019 | Benoit Delabre
Festi’Vibes : des étoiles montantes de la pop française dans un lycée de l’Orne
Le 4 juillet, un festival lycéen à Domfront-en-Poiraie organisé grâce...
12 Juin 2019 | Benoît Thiollent
string(52) "TNLA 2019 - A Yvetot, le LEGTA prend la pose de Noel"
string(52) "TNLA 2019 - A Yvetot, le LEGTA prend la pose de Noel"