Beaux Arts Culinaires : la rencontre entre peinture et cuisine


Les chefs de Normandie remettent le couvert ! Du 17 au 23 septembre, ils présenteront des recettes inspirées de peintures exposées dans les musées de la région.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

   

Certains comparent la cuisine à une musique ; les casseroles qui chantent, le chuchotis du beurre dans la poêle, le cliquetis des couverts, ou le tintement des verres…

Mais dans une Normandie bercée par l'Impressionnisme, il est peut être audacieux mais tentant, d’associer l’art culinaire à celui de la peinture.

Du 17 au 23 septembre, dans le cadre de la Fête de la Gastronomie, Saveurs de Normandie et Flyin'Chef, franchiront allègrement le pas en proposant une semaine d’animation dans les musées de Normandie : les Beaux Arts Culinaires.

C’est ainsi que les tranquilles visiteurs des musées des Beaux-Arts de Caen, Rouen, Bernay et Saint-Lô, ainsi que les musées Thomas Henry (Cherbourg-en-Cotentin), des Impressionnismes (Giverny) et Charles Léandre (Condé-en-Normandie), verront leur visite agrémentée de doux parfums produits par les casseroles des meilleurs chefs de Normandie.

Nouveauté pour cette 4ème édition de l'évènement, l'Ecole Supérieure d'Arts et Médias de Caen s'associe à la fête.

Plus de 50 Chefs participent à cette édition. Entre les mains de ces virtuoses des fourneaux, un challenge de taille : créer une recette en s’inspirant d’un tableau...

 

Cuisiner, c'est créer !

 

« C’est une belle idée, bien qu’un peu difficile à appréhender, avoue Eric Roy, chef de l’Hostellerie du Lion d’Or à Beaumont-le-Roger, qui a participé à l’opération en 2016 et en 2017. « Associer mets et peinture, il faut le vouloir. L’idée de marier un cuisinier qui travaille du sensoriel éphémère avec un tableau qui, lui, est fait pour durer dans les années, c’est surprenant. »

 

Eric Roy, chef de l'Hostellerie Le Lion d'Or à Beaumont-le-Roger (27).
Eric Roy, chef de l'Hostellerie Le Lion d'Or à Beaumont-le-Roger (27).

 

Mais tous ont aussi rapidement perçu les points communs entre les deux activités artistiques.

« Le visuel compte beaucoup aujourd’hui dans la cuisine. On mange d’abord avec les yeux. », constate ainsi Arnaud Genty, le chef du restaurant Le Parc à Duclair, qui a œuvrera cette année encore au musée de Rouen. Eric Roy approuve : «  C’est facile de jouer avec les couleurs dans une assiette blanche de cuisine. Du moment que l’assiette a sa valeur, ça peut être de la peinture, la cuisine. »

« La peinture ça nous inspire, renchérit Christophe Mauduit, le chef de l’Auberge des Ruines à Jumièges. Quand on décore nos assiettes on essaie de faire de la peinture. Mais nous c’est de la 3D… »

 

Des recettes d'une incroyable inventivité

 

Au final, tous trouvent leur inspiration selon leurs sensibilités. Après avoir visité les musées dans lesquels ils allaient ensuite intervenir, les chefs ont chacun choisi un tableau pour base de leur réflexion.

Les résultats sont habituellement surprenant.

Beaux-Arts culinaires : Arnaud genty et Christophe Mauduit au musée de Rouen.

Arnaud Genty (Le Parc - Duclair, au centre) et Christophe Mauduit (L'auberge des ruines - Jumièges, à droite), au musée des Beaux Arts de Rouen en 2016.

 

En 2016, Eric Roy a ainsi proposé un plat associant terre et mer  : "Parfait de pomme de terre nouvelle, filet de sandre et huîtres d’Isigny au vinaigre de cidre"... De son côté, Arnaud Genty s'était laissé emporter par les couleurs pastelles de l’œuvre de Berthe Morisot (1841-1895) : Julie Manet et sa levrette Laërte, en proposant des petits choux aux saveurs pastels...

Quant à Christophe Mauduit a transformé le bouquet de violettes de Berthe Morisot dans le tableau d'Edouard Manet en une bonite façon Gravlax et une vinaigrette à la violette.

Et il ne fait aucun doute qu'il feront preuve de la même imagination pour cette 4ème édition des Beaux Arts Culinaires. Ferez-vous partie du public qui assistera à cet élan de créativité ?

 


Les Beaux Arts Culinaires #4

 

Du 18 au 24 septembre 2017 dans les musées de Normandie

 

Accès libre et gratuit et zones de démonstration.


 

 

Condé-en-Normandie

Bernay

Caen

Cherbourg-Octeville

Giverny

Rouen

Saint-Lô

 

Musée Charles Léandre de Condé-en-Normandie

 

11, rue Saint-Martin - 14110 Condé-sur-Noireau
 

Samedi 22 septembre à 10h, 14h et 15h30.

André Bourienne et David Lecoeur, membres de l’Association culturelle « Les Blancs Montagnards » à St-Vigor-des-Mézerets, ont créé une recette à partir du tableau de Charles Léandre, La fillette à l’orange. « Avec cette petite fille à l’orange et la candeur de son regard, nous avons souhaité associer dans notre recette la douceur du fruit à la puissance de la couleur ».
La recette s’intitule Crémeux de Livarot à l’orange.

 

 

Musée des Beaux-Arts de Bernay

 

Place Guillaume de Volpiano - 27300 Bernay

 

Mardi 18 septembre à 10h00

Alexis Blanchard, Médaillé d’Or 2016 en Charcuterie, a créé une recette à partir de l’oeuvre Grand plat rond armorié. « Les bleus sont infinis, il en existe des centaines. Et peu importe leur teinte claire ou foncée je suis particulièrement sensible à cette couleur. Cependant, le bleu est une couleur qui n’existe presque pas en cuisine. Aussi tel un céramiste, j’ai voulu m’amuser en le dissimulant au sein d’une coque blanche. Le curaçao rappellera à merveille le bleu de ces assiettes. ».
La recette s’intitule De Blanc et de Bleu.

Mardi 18 septembre à 14h00

Cédric Auger, du restaurant de « Hostellerie du Moulin Fouret » à Saint-Aubin-le-Vertueux, a créé une recette à partir du tableau de : Ernest QUOST , Fleurs du matin . « L’œuvre me rappelle la nature et le calme du moulin. ».
La recette s’intitule Langoustine, avocat, citron confit et herbes du jardin.

Mardi 18 septembre à 15h30

Joy Astrid Poinsot, Diplômée de l’Institut Paul Bocuse, a créé une recette à partir du tableau de Ladislas BAKALOWICZ, Une amazone. « La tomate est un de mes fruits préférés de part la richesse de ses couleurs, variétés et utilisations. Le mois de septembre est encore un joli mois pour ce fruit. Lorsque j’ai vu ce tableau, le travail de la tomate m’a tout de suite paru une évidence. Le velouté du drapé, la brillance du corsage et se rouge vif éclatant … Le goût de la tomate est acide est sucré à la fois comme cette femme au corsage généreux et à l’allure pleine de prestance. ».
La recette s’intitule La Dame Rouge.

Mercedi 19 septembre à 10h00

Loïc Métayer, du traiteur « La Saloupière » à Bretoncelles, a créé une recette à partir de l’oeuvre de Germain PILON, Les Trois Grâces.
« Inspiration de la statue, les Trois Grâces qui dominent la pièce, comme la volaille dans sa basse-cour. Pour la recette j’ai mis en valeur la volaille et sa couleur blanche, en dressage vers le ciel comme cette magnifique statue, qui quand on la regarde apaise et domine en même temps. « .
La recette s’intitule Les trois reines de la basse-cour en habit de noir.

Mercedi 19 septembre à 14h00

Eric Roy, du restaurant de « Hostellerie de Lion d’Or » à Beaumont-Le-Roger, a créé une recette à partir du tableau de Pierre Victorien LOTTIN de LAVAL, Rue du Caire en 1846. « Le chef a aimé dans ce tableau l’alliance que l’on pouvait faire entre l’agneau pré salé de notre terroir Normand et les produits du soleil comme la semoule, dattes, menthe. ».
La recette s’intitule Gâteau de semoule aux deux raisins et escalope d’agneau Normande aux dattes .

 

Musée des Beaux Arts de Caen

 

Le Château - 14000 Caen

 

► Mercredi 19 septembre à 10h30

Jean-Christian Thomas, du « Café Mancel » à Caen, a créé une recette à partir d’une oeuvre de la manufacture de porcelaine de Caen, Tasse et soucoupe. « Un clin d’œil à la porcelaine de Caen et l’interprétation d’une recette salée, version cappuccino ».
La recette s’intitule Cappuccino de Champignons de Creully, écume de lait, laurier et poivre sauvage.

Mercredi 19 septembre à 14h00

Nathalie Rouxel, de « Nathalie Rouxel – Artisan chocolatier » à Caen, a créé une recette à partir du tableau de Gustave Courbet, La Dame aux bijoux. qui lui a insporé une « sensation de douceur, féminité, rondeur, sensualité… ».
La recette s’intitule Le collier de perles.

Mercredi 19 septembre à 15h30

Marc André, du traiteur « Oh My Chef! » à Cuverville, a créé une recette à partir du tableau de Simon Vouet, L’homme à la figue. « La figue est un fruit que j’affectionne tout particulièrement. L’associer à des notes de fraicheur et d’acidité est un vrai régal pour moi. ».
La recette s’intitule Pomme givrée & figues rôties.

 

Ecole Supérieure d'Arts et Médias

 
17 cours Caffarelli - 14000 Caen

 

► Jeudi 20 septembre à 10h00

Pierre Lefèvre de L’Accolade à Caen

► Jeudi 20 septembre à 14h00

Benoît Guillaumin Aux casseroles qui chantent à Caen

► Jeudi 20 septembre à 15h30

François Blestel de La Table de François à Caen

► Jeudi 20 septembre à 16h45

Jean-François Roussel de La Table de JF à Caen

► Vendredi 21 septembre à 14h00

Mickaël Rioult de la Pâtisserie Alban Guilmet à Caen

► Vendredi 21 septembre à 15h30

Olivier Briad Le Ty Gibus à Caen

 

Christophe Mauduit (L'auberge des ruines - Jumièges, à droite), au musée des Beaux Arts de Rouen en 2016.

 

Musées Métropolitains Rouen Normandie

 

Esplanade Marcel Duchamp - 76000 Rouen

 

► Jeudi 20 septembre à 10h00

Camille Sevin, chef du restaurant Le Saint Pierre à La Bouille.

► Jeudi 20 septembre à 14h00

Arnaud Genty, chef du restaurant Le Parc à Duclair.

► Jeudi 20 septembre à 15h30

Bruno Poret, chef du restaurant La Galerie à Rouen.

► Vendredi 21 septembre à 14h30

Jérémy Miletti, du restautant Le Bistronomique à Rouen.

► Vendredi 21 septembre à 15h30

Laurent Blanchard, du restaurant In Situ à Rouen.

► Samedi 22 septembre à 14h00

Régis Crochemore, de l'Association des Collectivités Territoriales au Havre.

► Samedi 22 septembre à 15h30

Maxime Fessard, de la Chocolaterie Beyer à Rouen.

► Dimanche 23 septembre à 10h00

Philippe Molinie, du restaurant Chez Philippe à Rouen .

 

Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô

 

5, place du Champ de Mars - 50000 Saint-Lô

 

► Jeudi 20 septembre à 15h30

Valentin Doraphé, du restaurant « L’Escale des Sens » à Carentan, a créé une recette à partir de l’oeuvre de Picart Ledoux, Univers Marin. « Passionné par la mer qui borde ma région natale, j’ai trouvé l’inspiration de cette œuvre, à travers la représentation de poissons, tortues et motifs rappelant des algues. J’ai donc imaginé une entrée qui pourrait à la fois combiner la majestueuse tortue tout en intégrant du poisson et les algues. J’ai donc réinterprété le maki traditionnel Japonais avec une touche française. »
La recette s’intitule « Tortue » de maki saumon, concombre et crème légère wasabi.

► Vendredi 21 septembre à 10h00

Philippe Lecordier, chef d Pêché Mignon à Saint-Lô.

► Vendredi 21 septembre à 14h00

Eric Cauvin, du FIM CCI à Agneaux, a créé une recette à partir du tableau de Picart Ledoux, L’Univers Marin. « La première impression a été sans hésitation de travailler le maquereau, avec son bleu particulier, brillant naturellement. Univers Marin est une œuvre nous montrant la diversité des ressources mais aussi la fragilité et la subtilité. Une palette de couleurs franches et sobres. »
La recette s’intitule Terre et Mer ; maquereaux tomate et citron.

► Vendredi 21 septembre à 15h30

Antoine Fernandez, du restaurant « Le Moulin à Vent » à Saint-Germain-des-Vaux, a créé une recette à partir du tableau de Jean-Pierre Le Fèvre, Le porteur d’eau. « L’eau c’est la vie, mais aussi le constituant principal de nombreux produits que nous cuisinons. Souvent méprisée, j’ai voulu la placer au centre de la recette en lui donnant corps et saveurs. « D’amour et d’eau fraîche » je vous pourvois l’eau que vous puissiez vous concentrez sur l’amour. ».
La recette s’intitule Ravioli d’eau de tomate et fromage frais de Normandie.

► Samedi 22 septembre à 14h00

Sébastien Lefèvre, du Collège les Embruns à Agon-Coutainville, a créé une recette à partir du tableau de Picart Ledoux, Univers Marin. « Ce tableau m’inspire plein de choses au niveau culinaire. Ce rouleau de saumon montrant les bordures de notre littoral et les profondeurs où vivent coquillages et crustacés ».
La recette s’intitule De la cote aux profondeurs.

► Samedi 22 septembre à 15h30

Damien Dulin, du restaurant « Le Côté Saint-Pierre » à Coutances, a créé une recette à partir du tableau de Fernand Léger, Fleur. « Jouer avec les formes et les couleurs pour personnaliser ses créations est bien le point commun entre la peinture et la cuisine, cette œuvre en est un parfait exemple. »
La recette s’intitule Tournesol de saumon de Normandie croquant.

 

Musée des impressionnismes de Giverny

 

99, rue Claude Monet - 27620 Giverny

 

► Mercredi 19 septembre à 16h00

Fabrice Fontaine, du traiteur « Erisay reception », a créé une recette à partir du tableau de Hiramatsu Reiji, Nihonga, Reflets du nuages dorés sur l’étang. « L’œuvre de Hiramatsu me fait penser à un jardin dans l’assiette avec ses couleurs et ses senteurs d’été ».
La recette s’intitule Voyage végétal.

► Samedi 22 septembre à 14h00

Fabrice Vallée, du restaurant Gabriel à Saint-Pierre-la-Garenne, a créé une recette à partir du tableau de Hiramatsu Reiji, Nihonga, Reflets du nuages du soir sur l’étang de Monet. « Le travail artistique du peintre et du cuisinier, lié dans un moment d’inspiration saisonnier ! ».
La recette s’intitule Gaspacho de tomates et salade de pépinettes aux herbes aromatiques.

► Samedi 22 septembre à 15h30

Paulo Ferreira, du Lycée Jean Monnet à Mortagne-au-Perche, a créé une recette à partir du tableau de Hiramatsu Reiji, Nihonga, Nymphéas et feuillage d’automne. « J’ai choisi cette recette pour la fraîcheur et les belles couleurs de saison de cette œuvre. ».
La recette s’intitule Salade de pousses d’épinards, pommes, canneberges et copeaux de Mimolette vieille d’Isigny

 

Musée Thomas Henry de Cherbourg

 

Esplanade de la Laïcité - 50100 Cherbourg-Octeville

 

► Lundi 18 septembre à 10h00

François Eustace, Médaillé d’Or Olympiades Régionales des Métiers 2017 , a créé une recette à partir du tableau de Jean-Joseph-Xavier Bidauld, Paysage classique avec figures. « Cette toile représentant un paysage classique d’Italie m’inspire sur mes choix de produits qui constitueront mon plat. J’ai choisi d’associer la gastronomie Italiennne et Normande pour un plat plein de saveurs. ».
La recette s’intitule Agneau de prés-salés de Mont-Saint-Michel, Raviole au Livarot AOP et pesto au basilic.

► Lundi 18 septembre à 14h00

Mickaël Enot, du restaurant « Le Plouc 2 » à Cherbourg-en-Cotentin, a créé une recette à partir du tableau de Jean-Louis Demarne, Le déjeuner des faneurs. « Cette recette exprime la convivialité et le partage que me fait ressentir ce tableau. »
La recette s’intitule Tartare de saumon de Cherbourg, petits légumes et son émulsion fumée.

Lundi 18 septembre à 15h30

Alexandre Reymond, du restaurant « Les Fuchsias » à SAINT-VAAST-LA-HOUGUE, a créé une recette à partir du tableau de Gustave Doré, Nocturne aux elfes. « Tout comme l’art, la cuisine provoque des sentiments. A travers ce plat, j’ai voulu évoquer le sentiment que le tableau m’a provoqué, c’est-à-dire la surprise. ».
La recette s’intitule Réflexion sur l’émotion d’un tableau.

► Mardi 19 septembre à 10h00

David Lemée, du restaurant « La Maison Rouge » à Maupertus sur Mer, a créé une recette à partir du tableau de Adolphe La Lyre, Les sirènes visitées par les muses. « En voyant cette œuvre, les sirènes sont devenues des jeunes pousses, ce monstre marin souvent représenté dans les œuvres de ce peintre de Carteret, m’a intrigué et est devenu un congre et les fleurs qui ornent le tableau, des roses. Les saveurs sont douces et intrigantes comme le chant des 9 muses. ».
La recette s’intitule Nage de jeunes pousses, congre, mousse rose.

► Mardi 19 septembre à 14h00

Yannick Lamy, du restaurant « Le P’tit Bourg » aux Pieux, a créé une recette à partir du tableau de Guillaume Fouace, Le panier renversé. « Cette recette, alliant la modernité et le rustique, offre une saveur en bouche incomparable. ».
La recette s’intitule Sablé sarrasin façon Tatin.

► Mardi 19 septembre à 15h30

Régis Chauvin, du restaurant « Le Vauban » à Cherbourg-en-Cotentin, a créé une recette à partir du tableau de Philipp Peter Roos, Deux chèvres traversant une mare. « Depuis une décennie en France, nous ventons les mérites de la nature et des produits frais et bio. Ainsi cette recette s’inspire de cette volonté de manger de bons produits locaux dont le chèvre de la Huberdière. »
La recette s’intitule Chèvre façon Pomme d’Amour.

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

13 Septembre 2018 | Benoit Delabre

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Manger bio et local, c’est l’idéal ! 2018 Normandie
En Normandie : les produits bios et locaux font leur show
Du 22 au 30 septembre, l'opération Bio et Local c'est l'idéal animera...
20 Septembre 2018 | Benoit Delabre
Les produits fermiers normands débarquent au MIN de Rouen
Les produits fermiers normands debarquent au MIN de Rouen
Le Box Fermier Normand a ouvert ses portes sous les halles du marché...
19 Septembre 2018 | Benoit Delabre
La Fête du fromage à Neufchâtel-en-Bray
La Fete du fromage a Neufchatel-en-Bray
Le Neufchâtel, le fromage AOP au grand cœur, sera à l'honneur le...
05 Septembre 2018 | Benoit Delabre
"A table", Fête du Canard et de la gastronomie 2018 à Duclair
Exposition avicole, dégustations et animations le 23 septembre sur la...
24 Août 2018 | Benoît Thiollent