Nonant-le-Pin : la Préfète interdit l'apport de déchets à la décharge GDE


Des citoyens ont bloqué l'accès à GDE le 25 septembre pour empêcher des camions d'entrer. La Préfète de l'Orne a pris un arrêté d'urgence interdisant l'apport de déchets à la demande de Ségolène Royal.

 

Pas encore membre de la communauté d'Agri-Culture.fr ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

Les rebondissements se succèdent pour la décharge de déchets ultimes GDE de Nonant-le-Pin. Récit d'une journée riche en événements.

"Alerte Rouge !", ont annoncé ce matin sur les réseaux sociaux les opposants à la décharge.  Monsieur Moutouh, directeur du site, avait annoncé sa volonté de faire redémarrer l'activité du site avant la fin de la semaine. Et ce matin, plusieurs camions bennes sont arrivés à 8h30 sur le site GDE.

Pour un site d'enfouissement sous le coup de non-conformités notifié par la Préfète de l'Orne suite à une commission d'enquête, cela fait un peu tâche. La riposte ne s'est pas fait attendre. Des manifestants sont venus placer des tracteurs devant l'entrée du site afin de bloquer l'arrivée de nouveaux camions.

 

Point presse en Préfecture

Devant ce fait accompli, la Préfète de l'Orne a organisé un point presse en fin de matinée. En présence de Laurent Beauvais, président de la Région Basse-Normandie et du député Yves Gosdoué.

La Préfète, très laconique jusqu'à présent quant aux griefs portés au gestionnaire de la décharge par l'inspection, a révélé quelques informations très utiles à la compréhension de la situation.

Le centre d'enfouissement concentre nombre de non-conformités constatées. Pas d'enfouissement de déchets possible donc pour le moment. Et au niveau du centre de tri des déchets, mis en avant par le gestionnaire pour reprendre une activité sur le site, une non-conformité au niveau des normes incendie a été relevée.

Isabelle David a alors clairement affirmé que "le site ne peut pas être exploité en l'état". Impossible donc pour le gestionnaire de faire entrer de nouveaux déchets sur le site. Des camions peuvent donc aller et venir, mais pas pour déposer des déchets.

La Préfète a brandit la menace de la suspension d'exploitation du site en cas d'infraction constatée. Les gendarmes ayant constaté ce matin l'entrée sur le site de camions vides, tout camion rempli de déchets déclenchera une risposte.

 

Les politiques à l'offensive

Si Isabelle David s'est cantonnée dans son rôle, refusant d'interpréter l'attitude de l'entreprise GDE, les politiques présents ne sont pas fait prier.

Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, et Yves Goasdoué, député-maire de Flers condamnent eux pour leur part les agissements du gestionnaire de la décharge. En évoquant notamment des provocations.

Yves Goasdoué a évoqué "des gesticulations dangereuses, pour provoquer un blocage du site par les opposants, et réclamer ensuite le concours de l'Etat pour débloquer le site".

Pour lui, "le site n'ouvrira pas, GDE jouant en ce moment son baroud d'honneur car le filet juridique se resserre".

Laurent Beauvais a quant à lui fustigé un "comportement de l'entreprise ni responsable ni raisonnable". Estimant par ailleurs que le temps devrait être pour celle-ci celui de l'écoute des recommandations de l'Etat.

 

Les opposants font repartir des camions

Du côté des manifestants, victoire de la journée avec le départ, en fin d'après midi, des camions bloqués sur la route devant l'entrée de la décharge par leur action.

Jusqu'au prochain épisode...

 

 

 

Arrêté préfectoral d'interdiction d'apport de déchets à la demande de Ségolène Royal

La Préfète de l'Orne a produit en fin d'après midi un communiqué de presse détaillant les mesures d'urgences imposées désormais à GDE par arrêté préfectoral :

"A la demande de Mme Ségolène ROYAL, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le préfet de l’Orne a pris un arrêté fixant des mesures d'urgence pour prévenir des dangers graves et imminents pour l'environnement et la sécurité publique qui pourraient advenir en cas de reprise de l’activité de GDE dans son site de Nonant-le-Pin.

Ces mesures d’urgence se justifient par les déclarations de l’entreprise GDE de reprendre l’exploitation, confirmées par l'arrivée de plusieurs camions ce matin dans le site de Nonant-le- Pin. Or le préfet de l’Orne a informé cette semaine l’exploitant GDE que, compte-tenu des non- conformités relevées par l’inspection, le site n’est pas exploitable en l’état actuel. L’arrêté de mesures d’urgence interdit l’apport de déchets dans le site de GDE à Nonant-le-Pin. Il a été notifié ce jour à l'exploitant."

Cette interdiction prendra fin lorsque la levée des non-conformités affectant les ouvrages aura été constatée par l'inspection des installations classées.

 

Le détail des observations réalisée par la mission d'inspection  :

- Absence de pompage des eaux de drainage sous casier

- Ecart relatif au réseau de collecte des lixiviats (liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers un matériau)

- Ecart relatif aux bassins de l'unité de traitement des lixiviats

- Absence de rétention de la plate-forme technique accueillant l'unité de traitement thermique des lixiviats

- Présence de lixiviats dans l'alvéole n°1 d'une hauteur supérieure à la couche drainante

- Ecart relatif au point de rejet du bassin BED2

- Absence d'équipement anti-envol sur la totalité de la zone de stockage

- Absence de transmission des résultats d'autosurveillance

- Absence de transmission du rapport annuel à la commission de suivi de site

- Absence de transmission du dossier d'information du public

- Absence de panneau signalétique à l'entrée principale du site

- Ecart relatif à la commande manuelle de désenfumage

 

 

> Nos précédents articles cette semaine sur le sujet :

GDE : La provocation de trop !

Les opposants à GDE se montrent à Nonant-le-Pin

 

Si cet article vous a plu, merci de cliquer sur j’aime Agri-Culture pour suivre nos actualités
et/ou de le partager sur vos réseaux sociaux préférés .

Et pour la diffusion de vos ventes et recherches, quelles soient personnelles ou commerciales, vous avez la possibilité de passer des petites annonces sur Agri-Culture, média rural.

 

 

Nous vous proposons en téléchargement l'Arrêté de la Préfecture de l'Orne fixant les mesures d'urgences pour prévenir des dangers graves et imminents pour l'environnement et la santé publique :

 

25 Septembre 2015 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

"La ferme en folie" autour de Granville, un festival pour petits et grands
"La ferme en folie" autour de Granville, un festival pour petits et grands
150 rendez-vous et 6 jours d’effervescence pour les enfants sur le...
16 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Ciné Seine Cinéma rural itinérant octobre
Cine Seine : la programmation du cinema rural itinerant
La programmation des séances de cinéma du circuit CinéSeine pour le...
01 Octobre 2018 | Benoit Delabre
Fermes en débat en Normandie
Fermes en debat : echanges sur le developpement durable en Normandie
Du 4 au 19 octobre, les Défis ruraux proposent 4 soirées de...
25 Septembre 2018 | Benoit Delabre
Manger bio et local, c’est l’idéal ! 2018 Normandie
En Normandie : les produits bios et locaux font leur show
Du 22 au 30 septembre, l'opération Bio et Local c'est l'idéal animera...
20 Septembre 2018 | Benoit Delabre