Les vélos à hydrogène arrivent dans la Manche


Marc Lefèvre, Président du Département de la Manche, au guidon d'un vélo à hydrogène - Photo : Département de la Manche
Une station à hydrogène a été mise en service à Saint-Lô le 11 décembre.

 

Pas encore membre de la communauté d'Agri-Culture.fr ? C'est gratuit !

 

      

 

Le projet BHYKE est en train de se concrétiser dans le département de la Manche. Par BHYKE, il faut comprendre que l'on parle de vélos propulsés par un moteur à hydrogène.

Après les voitures, ce sont donc des vélos électriques qui bénéficient de la transformation de l'eau en hydrogène pour leur propulsion. L'énergie est produite par une pile à combustible qui génère de l’électricité et de l’eau en combinant de l’oxygène prélevé dans l’air et l’hydrogène stocké sous pression dans le réservoir.

 

 

10 prototypes ont été livrés à Saint-Lô le 11 décembre. En attendant une livraison identique à Cherbourg, le Département de la Manche se réjouit de la mise en oeuvre d'une expérimentation technologique au service du territoire.

BHYKE est lauréat de l'appel à projets Titec 2015 (Transfert industriel et tests en conditions réelles) organisé par l’ADEME. Il vise à tester un nouveau modèle de vélo à hydrogène pour les trajets domicile travail et pour l'utilisation touristique.

Pour voir les premiers tours de roues effectifs de ces vélos à hydrogène dans la Manche, il a fallu développer en parallèle des véhicules et une infrastructure de production/recharge. Car on avait bien vu une démonstration en 2016 lors du passage du Tour de France dans la Manche. Mais sans outil de recharge, point d'usage possible. C'est désormais le cas à Saint-Lô, avec une station à hydrogène installée plage verte à côté de l'office de Tourisme.

La mise en oeuvre technique et la mise à disposition des vélos et d'une station de recharge ont été possibles grâce à un consortium d'acteurs. Ce consortium regroupe la société Pragma (développeur d’un modèle de vélo hydrogène apte à la production en série), la société Atawey (fournisseur de solution d'approvisionnement hydrogène, pour des flottes de véhicules légers), Easybike (fabriquant de vélos à assistance électrique, basé à Saint-Lô), Cycloreca (association cherbourgeoise qui facilite l'insertion professionnelle via l'aide à la mobilité), et Manche Tourisme.

 

Une grande autonomie

Avec 100 km d'autonomie et trois minutes de temps de recharge, le vélo à hydrogène ouvre des perspectives d'utilisation meilleures que les vélos à assistance électriques classiques.

D'où l'idée de le mettre à disposition à des personnes en réinsertion professionnelle confrontées à des contraintes de déplacement. Et ainsi qu'à des touristes à la belle saison, grâce à Saint-Lô Agglo Tourisme. Avec à terme le projet de mettre à ces vélos à hydrogène à disposition plus large, au service de tous les habitants du territoire.

Les tous premiers testeurs à Saint-Lô seront des salariés de la société Lecapitaine et des personnels de l'hôpital. Avec l'apparition de la marque Cyc'lô, sur les vélos et sur la station de recharge située sur la plage verte, le long de la Vire.

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

Emplacement

50000
France
FR
12 Décembre 2017 | Benoît Thiollent

Commentaires

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Vélo électrique : fin de l'aide de l’État à la fin janvier
L'aide de l’État accordée pour l’acquisition d’un vélo électrique...
18 Janvier 2018 | Benoît Thiollent
Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins : inscriptions 2018 ouvertes
Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins : inscriptions 2018 ouvertes
La 21ème édition aura lieu les 16 et 17 juin sur le thème L'Animal et...
18 Janvier 2018 | Benoit Delabre
Avec Hippo Campe 1er, le Carnaval de Granville a son roi !
Hippo Campe 1er sera le roi du Carnaval de Granville du 9 au 13...
09 Janvier 2018 | Benoît Thiollent
Les rênes magiques : spectacle équestre au haras du Pin
Les rênes magiques : spectacle équestre au haras du Pin
On a volé les rênes de l'associé du Père Noël ! Un spectacle emprunt...
18 Décembre 2017 | Benoit Delabre