Avec la Fausse Biennale, un pied en ville et un pied à la campagne !

Créée à l'origine par des artistes plasticiens en résidence à Sotteville-les-Rouen, l'association la Fausse Biennale s'est enrichie au fil du temps de nouvelles sensibilités.

L'association a pour but autour d’un collectif de réflexion : la création et l’organisation d’événements artistiques et le soutien à des projets innovants liés à l’architecture, le patrimoine, l’éducation, le journalisme et l’urbanisme.
C'est à Sotteville, dans l'un de nos ateliers de la résidence Néel, qu'est né Agri-Culture.fr. Avec aujourd'hui un lectorat consulté tant par des urbains que par des ruraux.

Sollicités en 2018 par Olivier Blondel, agriculteur à Grigneuseville, sur l'éventualité de faire venir des artistes dans sa ferme, nous avons depuis consacré un nouveau chapitre à nos réflexions : l'art à la campagne.

La question posée était simple : des artistes sont ils intéressés pour venir "faire quelque chose" lors d'un weekend portes ouvertes à la ferme.

Ainsi, une fois par an, l'agriculteur se transforme en organisateur d'un événement : il ouvre les portes de son élevage de porcs. Ce jour là, il se met en scène. Et aussi en danger, en recevant un public tantôt curieux, tantôt critique. L'an dernier, nous sommes allés observer le rituel. Et le site Agri-Culture a témoigné de cette rencontre entre le producteur et les citoyens.

En cette année 2019, le collectif de la Fausse Biennale concrétise son investigation rurale.

Alain Penzes, notre dévoué président (rires), n'a pas eu à se faire prier pour tenter une expérimentation. Grand collectionneur de traces, il manquait à son tableau de chasse l'empreinte la plus rare, la plus large et la plus difficile à capturer : l'empreinte de pneu de tracteur.

 

 

Et cette action est bien sûr prétexte à expérimentation. Pour Alain Penzes, "Venir dans une ferme, c'est l'occasion d'observer les lieux, personnes, matériels, actes et moments. Et en sortir des éléments susceptibles de produire une œuvre d’art."

 

 

Vendredi 5 avril nous sommes retourné voir Mr Blondel sur sa ferme afin de finaliser les préparatifs de l’événement « ça trace, ça roule, ça empreinte … ».

 

 

Nous avons tout d’abord trouvé un agriculteur enthousiaste à rentrer dans un processus de création artistique. Et même d'y impliquer un salarié de son exploitation agricole. De quoi  donner à ces portes ouvertes à la ferme d'Hermesnil un côté vraiment pas banal.

En amenant l'art conceptuel au contact d'un public dominical visiteur d'une ferme, nous prenons à notre tour un risque. Allons nous organiser la rencontre de la carpe et du lapin ?

Réponse le 21 avril à 15h30 à la ferme d'Hermesnil à Grigneuseville.

 

Portes ouvertes de La Ferme d'Hermesnil - Grigneuseville (76)

J'adore le cochon ! Eleveur et charcutier à la ferme.
Samedi 20 avril et Dimanche 21 avril 2019 de 9h à 18h
Visite guidée, nombreuses animations, petite restauration sur place

Olivier et Sophie Blondel - Tél : 02.35.33.31.01 - 06.03.35.08.27
33 rue du Four Banal - 76850 Grigneuseville

 

11 Avril 2019 | Fausse B

Du même auteur...

Créée à l'origine par des artistes plasticiens en...
11 Juin 2019 | 0
Créée à l'origine par des artistes plasticiens en...
11 Avril 2019 | 0
 Souvenez vous, en 2009, la Fausse Biennale installait...
14 Juin 2018 | 0
string(79) "Avec la Fausse Biennale, un pied en ville et un pied à la campagne !"
string(69) "Avec la Fausse Biennale, un pied en ville et un pied à la campagne !"