Entre livres et crayons... interview d'une illustratrice d'albums jeunesse euroise

Savine a deux passions : les livres et le dessin. Bibliothécaire à Saint-Sébastien-de-Morsent (Eure), elle est actuellement en congé maternité en raison de l’arrivée d’un petit bonhomme. Elle illustre aussi des albums pour enfants et participe à de nombreux projets. Si ses crayons ne la font pas vivre (financièrement parlant), elle a su faire vivre ses rêves. Entretien

D’où vient cette passion du dessin ?
Petite, j’ai toujours aimé dessiner et lire. Je m’amusais à créer mon univers au travers du dessin, je copiais beaucoup des chevaux également. Ma famille m’a transmis le goût de la lecture, mais je ne sais pas d’où me vient ma passion pour le dessin. Au collège, je rêvais d’être chanteuse ou professeur de dessin. J’ai pris quelques cours de dessin au collège et jusqu’en Terminale, ensuite, j’ai manqué de temps.
Après le Bac, j’ai fait un BTS arts visuels qui ne m’a finalement pas convenu. Après quelques explorations, je me suis ensuite orientée vers les métiers du livre, mon autre passion. Mais pendant mes études, j’ai été découragée de persévérer dans le dessin, du coup j’ai abandonné. Mais grâce à un atelier BD avec Jérôme Sirou (www.siroublog.com), j’ai eu un déclic et j’ai retrouvé le goût du dessin. On s’est beaucoup amusés durant cet atelier et j’ai décidé de me remettre à dessiner pour le plaisir. Après mes études, je suis devenue bibliothécaire à Troyes (je suis champenoise). Une de mes deux passions est ainsi devenue mon métier ! J’ai commencé à publier des dessins, notamment, dans des fanzines, sous le nom de Savon. J’ai même illustré, en 2012, une exposition sur les jeux et sports au Moyen-Age. Un travail de plus de trois mois en collaboration avec un historien, ce qui demandait des corrections pour coller à la réalité historique. J’ai beaucoup aimé !


Lise et Dame Araignée, dans "Rencontre dans un carré de pâquerettes". (tous droits réservés @savon)

Tu illustres aussi des albums jeunesse. Comment ce projet s’est-il concrétisé ?
Cela se passe toujours au gré des rencontres et des hasards en fait ! Pour l’album « Rencontres dans un carré de pâquerettes », paru en 2015, c’est Mary Aulne, l’auteure, qui connaissait mon travail, qui m’a proposée aux éditions Vert Pomme. Le courant est tout de suite passé avec la maison d’édition. C’est ensuite Vert Pomme qui m’a proposé d’illustrer « Mangez des Pommes » de Lénia Major  en 2016. Et l’année dernière, c’est « Trafic en Sylvestrie » de Catibou dont j’ai fait les dessins.

Qu’est-ce qui te motive à accepter un projet ?
Il faut que le projet me plaise, tout simplement et que je m’amuse ! Ensuite, je ne cherche pas quelque chose en particulier. Les opportunités se présentent, souvent grâce à Facebook d’ailleurs.

Ce sont des livres pour jeunes lecteurs. As-tu envie d’illustrer des livres pour un autre lectorat ?
« Rencontre dans un carré de Pâquerettes » s’adresse à des enfants à partir de 5 ans, les deux romans sont à partir de 8-9 ans. Mon style est plutôt réservé aux jeunes enfants, je dois reconnaître qu’il n’est pas trop adapté à un roman pour ados par exemple.

(...)

 

Je crois savoir que tes dessins se promènent parfois hors des livres…

(...)

la suite de cet interview sur le blog d'Espérance, des liens internet, des informations sur la maison d'édition normande Vert Pomme, lsur es livres que Savon a illustrés et le fanzine pour enfants Bretzel.

propos recueillis par Laetitia Brémont

article initialement publié sur page Facebook d'Espérance le 15 septembre 2018

08 Octobre 2018 | Laetitia Espérance

Du même auteur...

Billet initialement publié sous le titre "C’est...
17 Octobre 2018 | 0
Lorsque l’on vieillit, la vie quotidienne dans le...
16 Octobre 2018 | 0
Ce n’est un secret pour personne, le médecin...
16 Octobre 2018 | 0
Hippodrome de Navarre, Fêtes Normandes, dimanche matin, 10...
10 Octobre 2018 | 0