Images et vidéos manipulées, théories du complot... êtes-vous armés ?

Didier Desormeaux, journaliste et responsable du département information et édition multisupport à l’université France Télévisions était l’invité du réseau Canopé et de la métrique d’Evreux, le 6 mars dernier. Il est égalemement le co-auteur, avec Jérôme Grondeux du livre « Le complotisme : décrypter et agir ». Ce rendez-vous était l’occasion d’évoquer un phénomène d’ampleur sur le net, les vidéos et articles véhiculant des théories du complot. Didier Desormeaux se proposait de donner quelques clés pour repérer les stratégies mises en place pour propager des informations fausses et quelques  réflexes simple à adopter.

Le complot du chat

La toile, paradis des théories du complot

Le cercle vicieux de algorithmes

Le direct, preuve de vérité ?

Des outils pour lever les doutes

 

Le complot du chat

Pour mettre directement l’assistance dans « le bain », Didier Desormeaux a partagé une vidéo de quelques minutes intitulée sobrement « le complot du chat » en ligne ici : www.youtube.com/watch?v=Il91bxLH1V0.

Si la vidéo prête à sourire, elle procure également un léger malaise quand on constate qu’il est si facile de produire une vidéo de qualité au contenu mensonger.

« On se laisser embarquer par la narration et on se dit « pour pas », souligne Didier Desormeaux. Avec Jérôme Grondeaux, lors de la rédaction de notre livre, nous avons visionné de nombreuses vidéos autour du complotisme. Des vidéos comme celle que nous venons de voir sont les moins dangereuses ». Croire que extra-terrestres on pris une forme féline pour dominer les humains ou penser que la terre est ronde est sans grand danger finalement.

« En revanche, ce qui nous a fait peur, c’est tout ce qui a émergé autour de « Charlie hebdo ». Le complotisme prend d’autres formes depuis deux ou trois ans » s’inquiète le journaliste.

Il faut noter, parmi ses théories, celle désignant la profession de journaliste comme complice  du pouvoir. Une idée persistante qui s’est traduite par des violences sur des journalistes au cours des manifestations des Gilets Jaunes. Une véritable remise en cause des journalistes et des médias.

Pour comprendre comment on est arrivé là, il faut faire une saut dans l'histoire de la presse française, qui a été proche du pouvoir avant l'époque des Lumières (rendez-vous dans le paragraphe, "le péché orignel"). Plusieurs facteurs ont contribué à affaiblir la confiance des Français dans les médias nationaux. Une voie royale est ainsi ouverte aux différentes théories du complot et fausses informations. 

(...)

La toile, le paradis des théories du complot

Il y a toujours eu des théories du complot, certaines sont très anciennes. Mais les technologies comme Internet ont décuplé leur diffusion. La chute des tours jumelles du Word Trade center, en 2001 a fait émerger les premières théories du complot massivement véhiculées par internet.

Autre spécificité des théories du complot, elles sont souvent véhiculées au travers d’images.
« On parle avec raison de la puissance de l’image. Elle est universelle, se partage sur toute la planète,  est comprise instantanément et possède un fort pouvoir émotionnel. Sa puissance est incontrôlable » constate Didier Desormeaux.

A cela s’ajoute la multiplication des smartphones  qui offrent des possibilités de post-production de grande qualité  à moindre coût…

(...)

Tous les ingrédients sont réunis pour favoriser la propagation de vidéos et la fréquentation de sites relayant des théories du complot. La plupart fonctionnent sur le schéma « vous ne comprenez rien parce que une élite (les Franc-maçonnerie, les Chinois, à compléter au choix etc…) fait tout pour que vous ne compreniez pas ». Les institutions, y compris la presse, jouent le rôle des « serviteurs » des « élites ».

(...)

Le cercle vicieux des algorithmes

Quand vous commencez à chercher une vidéo sur un thème, les algorithmes utilisés dans le moteurs de recherchent vont faire des propositions de contenus proches, enfermant l’Internaute dans la consultation de documents identiques, contenant des informations exactes ou erronées. « J’ai été une grande victime de ce phénomène quand j'ai écrit mon livre sur les complots » s’amuse Didider Desormeaux.

Le direct, preuve de vérité ?

Le direct est alors apparu comme un moyen de "prouver" l'information, un moyen de ré-information. Mais cette idée présente de nombreuses lacunes.
« Au cours d’un direct, on a aucun recul. Si on survalorise le direct, le travail de journaliste et d’éditorialiste devient inutile » note Didier Desormeaux.

Ainsi, le direct peut être utilisé pour renforcer l’idée qu’il existe un complot, que des informations sont cachées au public. La mise en scène est toujours la même, un « journaliste » veut participer à un événement et se voit refoulé et parle donc devant des portes closes. C'est la (seule) preuve du complot et le spectateur, déjà acquis aux convictions du média, sera renforcé dans ses convictions. Seulement, ce refus d’accès peut-être orchestré par le « journaliste » lui-même pour renforcer ses propos.

(...)

Les images ont un pouvoir d'évocation puissant mais on peut souvent utiliser une même image pour dire tout et son contraire. Pour s'en convaincre, le film de Chris Marker, réalisé en 1957 en est une illustration drôle mais extremêment pertinente (www.youtube.com/watch?v=x0NZZdZPSkw).

Des outils pour lever les doutes

Autre méthode très utilisée pour propager les théories du complot, le détournement d’images et de vidéos. Altérations, réutilisations de vidéos et d’images sont un véritable fléau. Pour s’en prémunir, des outils existent.

Pour les images, il existe des fonctions Google et un outil appelé Tineyes (www.tineye.com) qui permettent de retrouver les origines dune image et sa version originale. Voici des modes d’emploi en vidéo ici.
Il suffit d'enregistrer l'image ou de faire une capture d'écran et de télécharger l'image pour faire dune recherche. (Pour Google, allez dans "images" puis cliquez sur l'icône "appareil photo").

A l’heure d’Internet et du numérique, il n’a jamais été aussi facile de propager des fake news et des théories du complot. Pourtant, il n’a jamais été aussi facile de vérifier les informations : quelques outils simple d’accès et un peu d’esprit critique et de bon sens suffisent. A nous d’adopter les bons réflexes et de les enseigner autour de nous.

L. Brémont

Pour lire cet article dans son intégralité, visionner directement les vidéos liées à cet article, rendez-vous sur le blog.

 

le sommaire complet de l'article sur le blog :
​Le complot du chat (une vidéo géniale de chats  !)
Gilets Jaunes et remise en cause de la profession
Le péché originel
Une faillite éditoriale
La toile, le paradis des théories du complot
Le cercle vicieux des algorithmes
Le direct, preuve de vérité ? (avec une vidéo réservée aux adultes qui n'ont pas froid aux yeux !)
Des images, oui mais pour dire quoi ? (une vidéo d'une visite en Russie folklorique)
Des outils pour lever les doutes (s'il n'y a qu'une chose à lire, c'est celle-là !)

Zoom
Selon votre tendance politique vous serez plus ou moins sensibles aux théorie du complot
Carte de presse et liberté de la presse

11 Mars 2019 | Laetitia Espérance

Du même auteur...

Michel, c'est une revue semestrielle normande dont le...
21 Mai 2019 | 0
Second volet de la série d'articles sur le Salon l'...
21 Mai 2019 | 0
Je suis allée visiter la première édition du salon à l...
17 Mai 2019 | 0
Didier Desormeaux, journaliste et responsable du...
11 Mars 2019 | 0
string(123) "Images et vidéos manipulées, théories du complot... êtes-vous armés ?"
string(74) "Images et vidéos manipulées, théories du complot... êtes-vous armés ?"