A la découverte de l’agriculture de conservation

 

Le 1er juin prochain, lors de la Journée de l'Agro-Ecologie à Tôtes, se sera l’occasion de venir découvrir les travaux réalisés par le groupe Sol en Caux et l’ARAD² autour de l’agriculture de conservation.

Au programme : présentation des résultats d’essais sur les produits de biocontrôle et échanges avec les agriculteurs de Sol en Caux sur la simplification des itinéraires techniques pour les cultures industrielles mais aussi exposition de matériel de semis direct.

 

La fertilité des sols au coeur des pratiques

 

L’agriculture de conservation, c’est un ensemble de techniques agronomiques dont l’objectif est de préserver et améliorer la fertilité du sol grâce à :

un apport régulier de matières organiques


une couverture permanente assurant sa protection

une perturbation minimale de sa structure
(limitation du travail du sol, semis direct)

une rotation diversifiée et réfléchie


des pratiques phytosanitaires raisonnées

La clé de voûte de ce type d’agriculture est la mise en place de couverts végétaux permettant à la fois d’intégrer de l’azote et du carbone dans le système mais aussi de structurer le sol et de limiter la levée des adventices.

De nombreux agriculteurs sont aujourd’hui convaincus de l’efficacité de ce type de système. Diverses raisons les ont conduits à réaliser cette transition : érosion, sols difficiles à travailler, simplification du travail, convictions personnelles, etc.

L’agriculture de conservation s’inscrit aujourd’hui comme une option intéressante pour répondre aux nouveaux enjeux de l’agriculture en maximisant l’usage de processus écologiques pour réduire la dépendance aux intrants en plus de fournir des services environnementaux non négligeables (limitation de l’érosion, stockage du carbone, etc.).

 

Une dynamique de groupe pour avancer et se sécuriser

 

Les choses bougent en Normandie ! De nombreux agriculteurs se regroupent aujourd’hui pour avancer ensemble, se former et se sécuriser dans la mise en place de ces pratiques innovantes sur leur exploitation. La force du collectif est alors essentielle pour profiter du recul des autres et pouvoir échanger sur des technique sur lesquelles on manque encore de références.

C’est en 2013 que l’un des premiers groupes a été constitué à l’initiative de certains agriculteurs du Pays de Caux soumis à de forts problèmes d’érosion. L’association Sol en Caux ainsi créée a pour objectif de préparer la transition vers l’agriculture de conservation des sols.

L’octroi d’une ressource financière CASDAR Mobilisation Collective pour l’agroécologie de la part du Ministère de l’Agriculture leur a permis de mettre au jour quelques clés importantes pour démarrer.

Avec l’appui de l’Atelier Régional d’Agronomie et de Développement Durable de Cerfrance Normandie Maine (ARAD2), les agriculteurs de Sol en Caux ont mis en place cette agriculture dans leur terroir, pour leurs productions, avec leurs clients et fournisseurs, en coopération avec les Bassins d’Alimentation de Captage et les Syndicats de Bassins Versants locaux.

 

Un réseau regional organisé autour de groupes d’agriculteurs pionniers

 

Le réseau CERFRANCE a à coeur d’accompagner les agriculteurs dans la mise en place de ces techniques innovantes :

Le CERFRANCE Seine-Normandie anime aujourd’hui 7 groupes d’agriculteurs  (soit environ une centaine d’adhérents) en Seine-Maritime et dans l’Eure sur des thématiques en lien avec l’agriculture de conservation, le stockage du carbone, le semis-direct sous couvert permanent mais aussi le développement de nouvelles fillières (production de noisettes).

Cet organisme assure l’organisation de formations à la demande des groupes mais également le suivi administratif (demande de subventions, depot de dossiers de labellisation Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE), etc.)

Service pionnier dans le réseau CERFRANCE et fort de 3 agronomes, l’ARAD² s’attache à identifier et analyser les systèmes techniques innovants qu’ils soient issus de la recherche ou du terrain. Son activité se décline autour de 3 axes principaux :

  • une activité de recherche et développement : conception et identification de nouveaux modes de production, évaluation des performances technico-économiques et accompagnement de la transition. L’ARAD² participe également au réseau DEPHY depuis 2011 et realise aussi des essais sur la thématique des produits de biocontrôle (extraits fermentés d’ortie, maceration d’ail, lutte les bruches, etc.)

  • une mission d’information à travers la diffusion de références via le blog AgroPerspectives et les Cahiers de l’ARAD²

  • la mise en place de formations auprès des conseillers, agriculteurs, collectivités territoriales sur différentes thématiques : réduction des intrants, agroécologie, agriculture de conservation…

 

Venez découvrir l’agriculture de conservation sur notre stand !

Venez nombreux pour échanger avec les agriculteurs et techniciens !

 

Contacts :

  • ARAD²  (CERFRANCE Normandie Maine) : Adrien BLOUX (conseiller agronome et animateur groupe DEPHY) abloux@nm.cerfrance.fr

  • CERFRANCE Seine Normandie : Lucie GALLART  (animatrice et conseillère agronome) lgallart@sn.cerfrance.fr

 

22 Mai 2017 | Produire Autrement

Du même auteur...

  L’Association pour une Dynamique...
29 Mai 2017 | 0
  Le 1er juin prochain, lors de la Journée de l'...
22 Mai 2017 | 0
  Lors de la Journée Agro-Ecologie, le 1er juin à...
18 Mai 2017 | 0
  Lors de la Journée Agro-Ecologie, le 1er juin à...
17 Mai 2017 | 0
string(69) "A la découverte de l’agriculture de conservation"
string(51) "A la découverte de l’agriculture de conservation"