L’arrêt du nucléaire, c’est le charbon ? Pas avec une approche négaWatt

 

C’est très souvent ce qui est entendu à propos de ce qu’a entrepris l’Allemagne : leur décision d’abandonner le nucléaire les a précipités sur l’usage massif du charbon. Cela est très discutable.

La transition énergétique, en Allemagne et ailleurs comme en France, est une transition pour plusieurs raisons :

  • le processus va s‘étaler sur plusieurs années, voire décennies

  • elle part d’un point A, utilisant des ressources finies (stock), pour aller à un point B, utilisant des ressources renouvelables (flux)

  • ce point A est d’autre part en ébriété énergétique (consommations non nécessaires et inutiles), alors que le point B est bien plus sobre

  • les ressources utilisées au point B ne provoquent ni changement climatique, ni pollution radioactive de très long terme.

Cette transition a pour autant au moins un mal nécessaire : l’usage du gaz fossile pendant un certain nombre d’années pour répondre aux besoins en électricité. Mais cela sous certaines conditions:

  • l’efficacité énergétique aura été appliquée à tous nos usages : les meilleures technologies sont utilisées (process industriels, réfrigérateur A+++, ampoules LED, etc.), consommant ainsi bien moins d’énergie pour fournir le même besoin.

  • une consommation de bon sens, et liée à nos besoins sur cette Terre, sera entrée dans les mœurs : santé, alimentation, éducation, déplacements, chauffage, sont assurés, mais sans excès inutiles ou superflus (pas de chauffage électrique, pas d’écran publicitaire dans les couloirs du métro, pas de changement de téléphone tous les 6 mois, etc.). C’est la sobriété énergétique.

  • la production renouvelable sera en plein déploiement, les centrales nucléaires seront stoppées au cours des 20 à 30 années qui viennent, et quelques centrales à gaz combiné (ridiculement émettrices de CO2, à comparer au charbon) viendront compléter cette production et sa stabilité sur le réseau, afin de répondre aux besoins (en diminution, ou tout au moins, en pleine maîtrise, et ce, malgré l’augmentation de la population).

L’ensemble des besoins, une fois les opérations ci-dessus appliquées, peut être couvert par les ressources renouvelables. Encore faut-il que les investissements soient réalisés, aussi bien dans l’efficacité énergétique, que dans la production énergétique.

L’usage du charbon et de la lignite, fortement émetteurs de dioxyde de carbone, en Allemagne, bel et bien réel, s’explique majoritairement par l’exploitation massive des pétroles non conventionnels outre-atlantique, et une baisse drastique du coût du charbon, alors bien moins cher que le gaz, qui devait à l’origine être utilisé en Allemagne. Il n’y a donc pas de lien entre la décision politique d’arrêt des réacteurs électronucléaires allemands, et l’usage du charbon dans la production électrique allemande.

 

Enercoop défend très clairement cette approche, vulgarisée et excellemment chiffrée par l’association négaWatt : Sobriété, Efficacité, Renouvelables. Une maîtrise réussie du réchauffement climatique (et notamment sans dépasser les +2 °C) ne pourra passer outre cette approche. Certes, l’usage de la technologie nucléaire est moins émettrice de gaz à effet de serre que l’usage des ressources fossiles, mais il existe nombre d’arguments allant contre son usage cependant, notamment au moment ou des décisions majeures doivent être prises quant à son arrêt ou sa continuation.

C’est pourquoi, au-delà de la vente d’électricité, Enercoop :

  • promeut le développement des moyens de production renouvelable (notamment via l’outil Energie Partagée)

  • accompagne grand public et professionnels à la maîtrise de leur consommation d’électricité.

Le tout permet de maîtriser sa facture d’électricité, car maîtrise des kWh consommés, tout en passant au renouvelable.

 

Contacts :
contact@normandie.enercoop.fr
www.normandie.enercoop.fr /

Laurent Ouvrard (directeur général) : 02 32 80 99 81 – laurent.ouvrard@normandie.enercoop.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/enercoop.normandie

05 Mars 2018 | Enercoop Normandie

Du même auteur...

  C’est très souvent ce qui est entendu à...
05 Mars 2018 | 0
  Enercoop Normandie a pour objectif de développer...
15 Février 2018 | 0
Le réseau de production électrique français est, dans son...
08 Janvier 2018 | 0
Enercoop défend la vision d’une société reposant à...
26 Décembre 2017 | 0