Salon bien-être Evreux : Jessie Bréard, massothérapeute, "quand on fait des pactes avec la vie, il faut les honorer !"

Second volet de la série d'articles sur le Salon l'Eure du bien-être qui s'est déroulé le 8 mai à Evreux.

Premier article : rencontre avec Elise Fortier, hypnothérapeute (et bien plus)

Tout au bout des allées du salon, je retrouve Jessie Bréard, tout sourire. Je découvre une jeune femme optimiste et radieuse, heureuse de s'être installée à son compte pour prodiguer des massages  énergétiques. Une pratique   qu'elle exerce de façon professionnelle  depuis plusieurs années maintenant et  une passion qui vient de loin.

« Je suis massothérapeute, m’explique Jessie. Je propose du mieux-être par le biais du massage. Je travaille sur l’énergie du corps, le système énergétique du corps peut être perturbé par les émotions de la personne, par son terrain de vie, sa façon de manger, ses positions adoptées dans le travail… Je traite la personne dans sa globalité, c'est ce que l'on appelle les soins holistiques. Ils ne remplacent pas la médecine traditionnelle, dite allopathique. Vous savez, la douleur, c’est le langage du corps mais nous sommes dans une société qui nous apprend à combattre la douleur, pas à l’écouter et encore moins à la comprendre. »
Jessie a développé son propre concept « Alüna », un soin d’une durée de deux heures. « Parce que je veux aller plus loin que le « bien-être », je veux proposer un « mieux être » au travers de massages et de soins énergétiques ».
 

Un passage par la finance

Quand je demande à Jessie comment elle est devenue massothérapeute, elle me sourit. « J’ai toujours été tournée vers le bien-être et j’ai un ressenti très développé depuis toute petite. Mais j’ai eu un parcours « standard », j’ai obtenu un bac+5 dans le domaine de la finance. »

Pendant dix ans, Jessie jongle entre un travail dans le secteur de la finance et son attirance pour les massages. « J’avais une table de massage dans mon garage et je proposais mes services à mon entourage »  s’amuse-t-elle. Je n'étais plus à ma place dans mon travail, je subissais chaque jour... Et puis je suis tombée malade, toute ma vie a été remise en question.»  Après un divorce difficile, elle quitte son travail pour reprendre la direction d'un SPA à Evreux

Un peu fou

« J’ai accepté ce job, en me disant que c’était quand même un peu fou de quitter un emploi sécurisant pour l’inconnu ». Une belle aventure de quatre ans commence. Jessie, au fil du temps,  assure des massages ponctuellement, en cas d’absence des employées. « Au début, je n’osais pas. J’avais un peu honte ».

(...) la suite par ici  

21 Mai 2019 | Laetitia Espérance

Du même auteur...

Michel, c'est une revue semestrielle normande dont le...
21 Mai 2019 | 0
Second volet de la série d'articles sur le Salon l'...
21 Mai 2019 | 0
Je suis allée visiter la première édition du salon à l...
17 Mai 2019 | 0
Didier Desormeaux, journaliste et responsable du...
11 Mars 2019 | 0
string(160) "Salon bien-être Evreux : Jessie Bréard, massothérapeute, "quand on fait des pactes avec la vie, il faut les honorer !""
string(121) "Salon bien-être Evreux : Jessie Bréard, massothérapeute, "quand on fait des pactes avec la vie, il faut les honorer !""