Comment maintenir une activité associative dans sa commune ?

Comment maintenir une activité associative dans sa commune ?
Créé par Gaëlle L - 01 Décembre, 2014

Depuis l'âge de 10 ans, je participe à la vie associative d'une petite commune rurale. A 36 ans, je suis comme tout le monde : entre vie professionnelle et vie de famille, il est parfois difficile de consacrer 2 à 3 h par semaine à cette activité bénévole. Et pourtant, je continue à le faire, car la joie et l'engagement des enfants, qui peuvent venir chaque semaine faire des activités juste à côté de chez eux, est largement suffisant à mes yeux.

Il faut cependant avouer que faire vivre ces associations, pourtant vitales pour la vie d'une commune, parait de plus en plus compliqué : entre baisse des subventions, réforme scolaire (plus d'activité possible le mercredi matin), manque d'implication croissante des adhérents, etc. les obstacles à franchir pour motiver des bénévoles à agir sont nombreux.

A une époque où l'on parle de plus en plus de la nécessité d'un lien social de voisinage et d’initiatives locales, posez-vous la question : Que deviendrait-on sans ces associations ? Chacun d'entre vous ne devrait-il pas soutenir son association locale , dans la mesure de son temps et de ses moyens ?
A vos réflexions...

Emplacement

16460 Valence
France
FR
Photo: 

Les associations sont pourtant indispensables partout et bien sûr en particulier en milieu rural. ça fait longtemps qu'on entend parler de la crise du bénévolat. Au delà du manque de disponibilité des gens qui travaillent, les communes rurales ont vu aussi des baisses dans les effectifs des associations suite aux élections municipales. Avec le changement d'une équipe municipale, c'est aussi le relationnel avec les associations fortement impliquées dans la vie de la commune qui est bousculé. Or un comité des fêtes ou autre à la campagne est souvent porté par une simple poignée de membres...
Photo: 

C'est vrai, les associations sont essentielles dans les communes rurales. Mais, lorsque l'on vient d'arriver dans une commune, il n'est pas toujours facile de s'intégrer dans des groupes déjà existants.
Photo: 

C'est grâce à ces associations que nous enfants ont la chance de pratiquer des activités sportives en milieu rural. Merci aux bénévoles pour leur précieuse implication !
Photo: 

Quant on est nouveau, il est vrai que ce n'est pas facile... Les enfants sont bien-sûr un très bon vecteur (à condition de pouvoir venir de temps en temps les chercher). Mais la porte d'entrée reste de "filer un coup de main" ponctuel (tenir la buvette à la fête de fin d'année par exemple). Croyez-moi, une fois ce premier pas fait et quelques discussions avec votre binôme de buvette, les bénévoles en place reviendront probablement vers vous, car toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre!!!
Photo: 

Dans mon association sportive (gym à Catenay), on va tenter cette année une journée "sport en famille". Objectifs : 1- que les parents découvrent le sport de leur enfant (imaginer votre mère sur la poutre!); 2- créer une rencontre rigolote et peut-être un lien social entre les parents pour repérer de potentielles bonnes volontés! C'est le 1er février. Je vous raconterai...
Photo: 

Comme promis, un retour sur la journée "sport en famille" : Les parents se sont parlés, se sont amusés et sont venus en masse féliciter les organisateurs bénévoles en fin de journée : c'est suffisamment rares (malheureusement) pour être remarqué! Bref, un vrai succès! Je vous le conseille pour vos associations respectives!!!

Ajouter une réponse


Se connecter S'inscrire