SIA 2020 - Pas de podium pour les jeunes bergers normands


Photo : B.Thiollent
Léonie Carpentier et Martin Duval représentaient la Normandie lors de la finale des 15èmes Ovinpiades.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

Le salon de l'agriculture s'ouvre traditionnellement par c'est la journée des jeunes bergers. La finale nationale des 15èmes Ovinpiades s'est donc déroulée ce samedi 22 février à la porte de Versailles.

Deux jeunes du lycée agricole d'Yvetot participaient à cet évènement. Vainqueurs de l'épreuve régionale, Léonie Carpentier (CFA) et Martin Duval (LEGTA)t défendaient ainsi les couleurs de la Normandie, parmi les 36 finalistes.

Ils terminent respectivement aux 23ème et 22ème places, dans un concours comme souvent très serré.

 

 

Le palmarès

 

Le Meilleur Jeune Berger de France 2020 est :
Théo Buerle ● Occitanie ● CFAA du Lot (46)

Suivi sur le podium par :
Adrien Chambon ● Auvergne Rhône-Alpes ● Lycée de Brioude-Bonnefont (43)
Maëliss Merican ● Occitanie ● Lycée La Roque Rodez (12)
 
La Meilleure Jeune Bergère de France 2020
Maëliss Merican ● Occitanie ● Lycée La Roque Rodez (12)
 
Le meilleur projet collectif
Lycée de Vendôme (41) ● Centre Val de Loire

 

Etre déclaré meilleur jeunes berger, consiste remporter des épreuves théoriques et pratiques inspirées des gestes quotidiens de l'éleveur : trier des brebis à l'aide d'un lecteur électronique, apprécier la santé d'une brebis, évaluer son état corporel, lui parer ses onglons ou encore choisir le bélier le plus qualifié...

 

 

L’objectif des Ovinpiades est essentiellement de faire mieux connaître la production ovine aux jeunes de l’enseignement agricole. En effet, la filière ovine française recrute ! Dans les 10 années à venir, 59 % des éleveurs de brebis partiront à la retraite, et ces éleveurs détiennent 44 % du cheptel français.

 

 

Pour conserver son niveau de production, la France doit donc installer entre 8 et 10 000 éleveurs dans la prochaine décennie, et donc plus que doubler le nombre actuel d’installations annuelles.

Un objectif réaliste économiquement parlant, puisque la filière ovine bénéficie d’une conjoncture plutôt favorable actuellement. Reste à convaincre les jeunes de s’engager dans cette voie. Les Ovinpiades sont là pour ça !

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

23 Février 2020 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Des élèves de la MFR de Coqueréaumont conseillent les agriculteurs en agroécologie
Les élèves de Licence A2DE et de BTS utilisent l'outil de diagnostic...
29 Mai 2020 | Benoît Thiollent
L'agriculture normande face au Covid-19 : "On tient le choc"
Tour d'horizon de la production à la distribution. Carte des points...
29 Mars 2020 | Benoît Thiollent
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
Une "météo économique variable" sur le pavillon Normandie du Salon de...
03 Mars 2020 | Benoît Thiollent
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Un répertoire web de 300 producteurs locaux est mis à disposition des...
28 Février 2020 | Benoît Thiollent
string(57) "SIA 2020 - Pas de podium pour les jeunes bergers normands"
string(57) "SIA 2020 - Pas de podium pour les jeunes bergers normands"