SIA 2019 - Une météo variable sur l'agriculture Normande


Un selfie sur le stand de l'Orne au passage des élus.
L'inauguration du stand Normandie au SIA a souligné bonnes et les mauvais nouvelles de l'année écoulée

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

                        

 

 

 

Rituel obligé au Salon de l'Agriculture, l'inauguration du stand Normandie a été marquée par l'évocation des bonnes et mauvaises nouvelles de l'année. Les sourires et embrassades des élus n'auront pas suffit à faire oublier l'actualité de la filière sucre.

 

Christophe de Balorre, président de l'Orne, à la rencontre de Meuh Cola.
 

 

La semaine passée a été brutale, avec l'annonce de la fermeture en 2020 de la sucrerie Saint-Louis Sucre de Cagny.

La chute du cours de la betterave frappe de plein fouet la filière agricole. Cette baisse de prix est liée à une surproduction depuis la fin des quotas de betteraves.

L'onde de choc atteint désormais les sucreries. La France, et particulièrement le Nord Ouest, sont fortement impactées par la restructuration déclenchée par le groupe allemand Südzucker, propriétaire de Saint-Louis Sucre. La sucrerie d'Eppeville dans la Somme est également annoncée.

Le site de Cagny est approvisionné par 1036 planteurs de betteraves. Outre les 85 salariés permanents de l'usine, il faut comptabiliser plus de 500 emplois directs, indirects et induits impactés.
Face à cette mauvaise nouvelle, Hervé Morin, président de la Région, opte pour un volontarisme teinté de prudence : "S'il y a un projet de reprise, la Région sait faire. Nous serons auprès des producteurs. Il faut néanmoins que l'Etat fasse accepter à Saint Louis de céder l'outil industriel."

Daniel Génissel , président de la Chambre Régionale d'Agriculture, opte lui pour une résignation sélective, préférant au final voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide : "Il nous faut garder l'optimisme et de la volonté pour l'avenir. Grâce à l'innovation. L'agriculture deviendra de plus en plus indispensable pour l'alimentation. Il faut aussi inciter les jeunes à aller vers l'agriculture".

 

 

 

Sébastien Windsor, président de Terres Inovia et de Nov&atech, association normande de valorisation des ressources agricoles normandes en produits renouvelables et innovants, mise logiquement sur les débouchés non alimentaires pour soutenir la filière agricole : biocarburants, peintures végétales, lin et chanvre pour des vêtements.

Considérant qu'il faut poursuivre l'accompagnement à la mutation en matière d'investissement et de changement de pratiques environnementales, Sébastien Windsor s'est empressé de souligner les bonnes nouvelles de l'année des nouveaux sigles de qualité alimentaire octroyés.

Restait à Hervé Morin de détailler les bonnes nouvelles de l'année écoulées évoquées précédemment par Sébastien Windsor. Car cette année a ainsi vu l'arrivée de quelques signes qualités nouveaux dans l'escarcelle de la Normandie : l'Indication Géographique Protégée du bulot de Granville et l'Appelation d'Origine Protégée du cidre du Cotentin. En attendant le label de Spécialité Traditionnelle Garantie (STG) espéré pour la marque Boeuf Normand Herbager.

 

Le bulot de la Baie de Granville a obtenu son IGP

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

© B.Delabre
25 Février 2019 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

L'agriculture normande face au Covid-19 : "On tient le choc"
Tour d'horizon de la production à la distribution. Carte des points...
29 Mars 2020 | Benoît Thiollent
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
Une "météo économique variable" sur le pavillon Normandie du Salon de...
03 Mars 2020 | Benoît Thiollent
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Un répertoire web de 300 producteurs locaux est mis à disposition des...
28 Février 2020 | Benoît Thiollent
SIA 2020 - Pas de podium pour les jeunes bergers normands
Léonie Carpentier et Martin Duval représentaient la Normandie lors de...
23 Février 2020 | Benoît Thiollent
string(83) "SIA 2019 - Une météo variable sur l'agriculture Normande"
string(58) "SIA 2019 - Une météo variable sur l'agriculture Normande"