Des normands en finale du Prix national pour l'agrobiodiversité animale 2020


Le Collectif d’éleveuses « Laines à l’Ouest » et l'association « La Ferme du Mathou" figurent parmi les 17 structures françaises sélectionnées pour leur préservation de la biodiversité.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

      

 

 

Depuis 2012, le "Prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale" soutient des éleveurs passionnés qui s'engagent dans la sauvegarde et la valorisation de races agricoles locales menacées de disparition comme le porc de Bayeux, la chèvre des Pyrénées ou le lapin chèvre (lauréats 2019). Son objectif : mettre en lumière la grande variété d'animaux d'élevage en France, offrant un patrimoine génétique exceptionnel qu'il devient urgent de préserver.

Pour cette 8e édition, parmi les 23 candidats 17 éleveurs ou associations ont été sélectionnés pour être présentés lors de la phase de jury.

Les 3 lauréats présenteront leur démarche lors de la remise des prix qui se déroulera le 28 février prochain au Salon International de l'Agriculture de Paris, en présence de Sandrine Arcizet, journaliste, présentatrice TV et nouvelle marraine du concours.

 

Les normands sélectionnés  

 

Association « La Ferme du Mathou"

L’Association « La Ferme du Mathou » propose au sein de sa ferme pédagogique de nombreuses actions de sensibilisation au monde rural et à la diversité des savoir-faire. L’équipe de bénévoles ambitionne de créer du lien social grâce aux animaux en instaurant des projets transverses notamment avec les écoles et les centres sociaux.

En témoigne leur nouvelle idée : l’acquisition de chevaux de trait de race normande afin de proposer le ramassage scolaire aux écoles de la commune, tout cela à l’aide de l’assistance électrique, une première en France.

 

 

Lapin blanc de Hotot (<250)

Lapin Grand Russe (<1500)

Poule de Marans

Poule Gournay

Âne Normand (<70)

Âne du Cotentin (<120)

Vache Jersiaise (<10000)

Mouton Roussin de la Hague (<3000)

Mouton Thônes et Marthod

Canard de Rouen

Oie de Normandie

 

 

Collectif d’éleveuses « Laines à l’Ouest »

Ce collectif d’éleveuses et de créatrices textiles souhaite valoriser les toisons des races ovines normandes menacées : le Roussin de la Hague, le mouton Avranchin et le mouton Cotentin.

Depuis 2017, Laines à l’Ouest travaille à la production de fil à tricoter produit en Normandie grâce à la collecte de toisons chez 20 éleveurs de la région. L’objectif : faire connaître au grand public le patrimoine français que sont l’élevage et l’artisanat.

 

 

Mouton Roussin de la Hague - Effectif : 3 000 environ

Mouton Avranchin - Effectif : 700 environ

Mouton Cotentin - Effectif : 1 000 environ

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

18 Février 2020 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

L'agriculture normande face au Covid-19 : "On tient le choc"
Tour d'horizon de la production à la distribution. Carte des points...
29 Mars 2020 | Benoît Thiollent
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
SIA 2020. En Normandie, la fête malgré la grisaille
Une "météo économique variable" sur le pavillon Normandie du Salon de...
03 Mars 2020 | Benoît Thiollent
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Mon Panier 76, la promotion des produits locaux de Seine-Maritime
Un répertoire web de 300 producteurs locaux est mis à disposition des...
28 Février 2020 | Benoît Thiollent
SIA 2020 - Pas de podium pour les jeunes bergers normands
Léonie Carpentier et Martin Duval représentaient la Normandie lors de...
23 Février 2020 | Benoît Thiollent
string(92) "Des normands en finale du Prix national pour l'agrobiodiversit&eacute; animale 2020"
string(77) "Des normands en finale du Prix national pour l'agrobiodiversité animale 2020"