Un Eté Au Havre 2020 a résisté au Coronavirus


H2O=$, une oeuvre d'Alice Baude.
18 œuvres dans l’espace public et trois expositions du 11 juillet au 4 octobre au Havre

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             
 

 

A n'en pas douter, Le Havre sera cet été sur le plan culturel "the place to be" en Normandie.

Au milieu du désert culturel causé par la crise sanitaire, la cité océane fait figure de rescapée. Contre vents et marées, la programmation artistique Un Eté Au Havre 2020  a été en effet été maintenue. Comme on peut le voir également à Evreux avec le parcours de sculptures, l'art contemporain résiste bien au Coronavirus.

Comme - presque - si de rien n'était, une nouvelle sélection d'oeuvres est offerte au public du 11 juillet au 4 octobre. Alors certes, pas de spectacle d'ouverture cette année. Et des oeuvres initialement prévues pour 2020 ne seront là que l'an prochain. Mais on ne va pas bouder notre plaisir.

7 nouvelles oeuvres viennent enrichir la proposition d'oeuvres pérennes. Pour un total de 18 créations. A découvrir si on suit les conseils des organisateurs selon 4 parcours : littoral, suspendu, historique et escalier.

D'Alice Baude, l'artiste locale, à Claude Lévêque, la grosse pointure internationale, en passant par l'iconoclaste Benedetto Bufalino, on s'attend à s'en mettre une nouvelle fois plein les mirettes aux quatre coins de la ville.

Restauration de l'oeuvre de Fabien Mérelle

Parmi les 7 oeuvres de la sélection 2020, on note le retour d'A l'Origine, l'homme portant un éléphant sur dos, de Fabien Mérelle.

Voulue par la mairie comme un témoignage d’amitié et de solidarité vis-à-vis de l’artiste et de son œuvre, cette exposition est là pour compenser l'absence de la sculpture Jusqu'au bout du monde. Incendiée début mai, l'oeuvre a été démontée de la plage de Sainte-Adresse pour restauration.

Preuve de l'émotion suscitée et de l'attachement des havrais à cette statue, une souscription initiée le 18 mai 2020 pour participer au financement de sa reconstruction a récolté 32 816 euros à ce jour.
 

 

Photo :  Hubert de la Batie

 

 

 

Programme

 

Stephan BALKENHOL, Monsieur Goéland

L'artiste allemand est de retour au Havre avec Monsieur Goéland. Un être hybride venu compléter la famille de personnages installés en 2019 sur les façades des immeubles du centre-ville.

Positionnée sur l'esplanade du Muséum du Havre, cette sculpture en bronze peint culmine à près de 6 mètres.

 

Alice BAUDE, H2O=$

Etudiante à l'ESADHaR, Alice BAUDE vit au Havre depuis 2017. A travers cette œuvre visible à la surface du bassindu commerce, elle interroge notre obsession pour les « liquides », l'argent ou l'eau qui nous compose.

 

Benedetto BUFALINO, installation de l'artiste avec vue mer

Le parking de la plage va être le lieu d'une œuvre qui sera dévoilée au moment du démarrage de la saison. L'artiste se joue des objets du quotidien qu'il détourne de façon ludique. Pour Un Été Au Havre, Benedetto Bufalino va transformer un objet familier de l'imaginaire estival en œuvre d'art éphémère. Voiture table de ping pong, cabine téléphonique aquarium, autobus piscine... On peut lui faire confiance pour nous étonner !

 

Ranier GROSS, l'Endroit et l'Envers

L'artiste est notamment connu pour ses « installations sculpturales » monumentales. Des créations plastiques qui construisent et dessinent l'espace. Au Havre, il intervient sur la façade de l'Hôtel de Ville avec une œuvre dont le titre fait référence à la vieille ville d'avant-guerre enterrée ici, et ainsi à l'histoire du Havre.

 
Claude LÉVÊQUE, la Tendresse des loups

Inspiré par la complexité des combinaisons structurantes de l'église Saint-Joseph, impressionné par la force de cet édifice où l'absence d'ornement fait entièrement place à la spiritualité, Claude Lévêque a recherché « un geste visuel, comme un pas de côté à l'architecture totale d'Auguste Perret, qui s'y adapte et s'y confronte.

 

 

 
Antoine SCHMITT, la Sprite

Les cheminées de la centrale EDF vont une nouvelle fois s'illuminer avec la création d'Antoine SCHMITT, qui revient avec une nouvelle version de son œuvre, La Sprite. Connectée par internet à la météo en temps réel, l'œuvre perçoit de manière très sensible les éléments naturels et livre un regard poétique sur les forces invisibles qui nous entourent.

 
Fabien MÉRELLE, A l'Origine

Visible au Havre à l'occasion de l'édition 2018, A l'Origine est de retour. Même si le pachyderme n'a pas encore décidé où il s'installera, cette figure connue des Havrais fera le plaisir des petits et grands.

 

 

3 grandes expositions

 

MuMa, Nuits électriques (du 3 juillet au 1er novembre)

Avec Nuits électriques, le MuMa – Musée d'art moderne André Malraux du Havre – explore pour la première fois la question de la perception de l'éclairage artificiel urbain par les artistes de la seconde moitié du XIXe siècle à la veille de la Première Guerre mondiale.

 
Le Portique, MRZYK & MORICEAU « NEVER DREAM OF DYING » (du 11 juillet au 27 septembre)

Le Portique accueille le duo d'artistes français Mrzyk & Moriceau dont les dessins s'affichent partout : dans des livres jeunesse, dans des clips vidéo pour des musiciens de renom comme Air, Sébastien Tellier et The Avalanches, mais aussi dans les lieux d'art. L'exposition « Never Dream of Dying » invite le public à se perdre dans un labyrinthe peuplé de figures que les artistes se plaisent à esquisser.

 
Le Tetris, EXHIBIT ! (du 27 juin au 6 septembre)

Avec EXHIBIT !, le Tetris se mue le temps de l'été en un point de rencontre des arts et cultures numériques en Normandie. EXHIBIT ! c'est aussi un FabLab ouvert à tous, des rencontres et de nombreux ateliers pour mieux comprendre ce monde numérique qui nous entoure.

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

Emplacement

76600
France
FR
11 Juin 2020 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Le Festival Rugl'Art 2020 met à l'honneur les travailleurs du confinement
Une exposition photo géante à ciel ouvert du 11 juillet au 30...
07 Juillet 2020 | Benoît Thiollent
Les artistes normands se pressent au Festival 55
Chaque jour jusqu'au 23 août, un spectacle interdisciplinaire...
07 Juillet 2020 | Benoît Thiollent
Une faussaire expose au château de Carrouges
La post-photographie de Sabine Pigalle, jusqu'au 6 septembre 2020
06 Juillet 2020 | Benoît Thiollent
Du 8 au 19 juillet, des émissions et des rencontres numériques interactives pour transmettre à tous le plaisir de lire.
Partir En Livre 2020 : un bouquet digital et des animations en Normandie
Du 8 au 19 juillet, des émissions et des rencontres numériques...
01 Juillet 2020 | Benoît Thiollent
string(78) "Un Eté Au Havre 2020 a résisté au Coronavirus"
string(48) "Un Eté Au Havre 2020 a résisté au Coronavirus"