Covid-19 : Les abbayes, châteaux et parcs du Département de Seine-Maritime se déconfinent à leur tour


L’Abbaye de Jumièges, le Parc de Clères, le Château de Martainville et l’Abbaye de Saint-Georges-de-Boscherville et le Théâtre gallo-romain de Lillebonne s'ouvrent progressivement au public.

 

Pas encore membre ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !

 

             

 

 

L'abbaye de Jumièges le 19 mai, le parc de Clères le 21, l’Abbaye de Saint-Georges-de-Boscherville et le château de Martainville le 22. Le théâtre gallo-romain de Lillebonne dans les prochains jours... les équipes du Département de Seine-Maritime mettent les bouchées doubles pour réouvrir successivement ses établissements touristiques et culturels

“Notre vie, à partir du 11 mai, ne sera pas celle d'avant”. A voir ce 19 mai les deux premiers visiteurs de l'Abbaye de Jumièges, on ne peut que se remémorer la phrase du 1er ministre Edouard Philippe à propos de la fin du confinement.

Masques sur le visage et lavage de mains à l'entrée avec du gel hydroalcoolique. La boutique de l'Abbaye de Jumièges ne déroge pas à la règle imposée aux magasins français.

Mais ce qui nous est imposé pour les achats de la vie courante va t'il nous satisfaire pour nos loisirs et notre vie culturelle ? La réouverture de ces lieux où l'on chemine en grande partie à l'extérieur matérialisent les difficultés rencontrées par tout le secteur culturel. A l'heure de la mise en place de la distanciation sociale dans ces lieux, il faut imaginer les conséquences de la sécurité sur l'expérience vécue par l'utilisateur.

Car au delà des mesures de sécurités indispensable, que deviennent à l'ère de la Covid 19 les émotions des visiteurs des lieux touristiques ? La notion détente est elle compatible avec la vigilance de tous les instants face au virus ?

En ce 20 mai, les deux premiers visiteurs de la journée se présentant à la billeterie de l'Abbaye de Jumièges donnent le ton : ils s'amusent de la situation. Logique, il n'y a personne tant derrière que devant eux. Et après leurs billets achetés, à eux la liberté, avec l'accès aux 13 hectares du parc de l'abbaye. Car à l'extérieur, le port du masque n'est plus obligatoire.

 

Les deux premiers visiteurs de l'abbaye de Jumièges le 19 mai 2020 - Photo B. Thiollent

 

Garantie de sécurité sanitaire

Côté sécurité, le message délivré par le président du Département de Seine-Maritime en ce jour de réouverture se veut rassurant. "C'est un moment important. Il s'agit pour le Département d'ouvrir son premier musée post confinement. C'est le moyen d'accueillir le public dans la limite des 100 kilomètres. C'est montrer que progressivement, nos services publics culturels et du patrimoine, se remettent en fonctionnement. En respectant très scrupuleusement les protocoles sanitaires", déclare Bertrand Bellanger.

 

Des changements

Marie Laure Sucré, directrice de l'abbaye de Jumièges et de l'abbaye de Saint Martin de Boscherville, précise les nouvelles modalités : "On demande aux gens de se munir de leur propre masque comme pour aller dans les magasins. Et le porter uniquement dans les bâtiments. Des zones d'attentes ont été créées à l'entrée, ainsi qu'un nouveau guichet d'accueil. Et désormais, il n'y a plus de croisement des flux de visiteurs"

 

Marie Laure Sucré, directrice de l'abbaye de Jumièges présente le nouveau dispositif d'accueil du public à Bertrand Bellanger, président du Département et Patrick Teissere, vice-président en charge de la culture et du patrimoine

 

Moins de visiteurs attendus

L'abbaye de Jumièges et le Parc de Clères sont les deux locomotives des lieux gérés par le Département, avec deux publics très différents. Des touristes dans la vallée de la Seine et plutôt des familles seino-marines à Clères.

En temps normal, 100 000 visiteurs viennent à Jumièges découvrir celle qui porte la fierté de l'expression de la plus belle ruine de France. Un volume constitué pour moitié de groupes, amenés par des tour opérateurs. Lesquels ne viendront pas cette année. Sur place, les visites guidées sont annulées

Et pour accéder à l'exposition présentée au logis abbatial, de nouvelles règles ont été édictées. Limité habituellement à 30 personnes à l'étage pour cause d'escalier unique, le nombre maximal de visiteurs a été abaissé à 8.

 

Restriction à 8 visiteurs simultanés dans le logis abbatial de Jumièges.

 

 

Tarif réduit jusqu'au 1er juin

Le Département mise sur un retour très progressif des visiteurs. Au point d’encourager la reprise des visites avec un coup de pouce financier. Le tarif réduit de chacun de ces sites et musées départementaux sera ainsi appliqué comme tarif unique jusqu’au 1er juin.

 

Exposition photographique prolongée

Le Coronavirus bouscule le calendrier des expositions. Entre la prolongation de celles qui ont pâti du confinement et les suivantes, la programmation tourne au casse tête pour les lieux culturels.

L'exposition "La lumière du loup" du photographe Benjamin Deroche à Jumièges dans le logis abbatial était initialement prévue du 1er mars au 31 mai. Elle n'a pas vu à ce jour beaucoup de visiteurs. Elle se voit donc prolongée jusqu'au 28 juin.

La Lumière du loup est un conte photographique, inspiré par la légende du "Loup Vert" née sur les terres de Jumièges. La légende dit que l'âne chargé de porter le linge des moines de Jumièges aux nonnes de Pavilly fut dévoré par un loup. Ce loup charma Austreberthe, et ainsi il prit la place de l'âne dans sa tâche.

Tenant compte de l’importance de la figure du loup dans les mythes préchrétiens, le photographe tisse un lien entre la légende rapportée et les ambiances mystiques des lieux visités. Par son travail de création mené autour de cette légende, le photographe donne naissance à une fiction ouverte. Benjamin Deroche ne documente pas la légende, il la déforme pour lui conférer un caractère féérique au moyen du medium photographique et des installations.

 

 

 

Faire du tourisme à moins de 100 km

Reste que ce retour à la vie des lieux touristiques gérés par le Département de Seine-Maritime interroge. Les français ont le besoin urgent de retrouver des ambiances de nature, on l'observe d'ores et déjà avec les plages,. Mais il ne faut pas que trop de personnes convergent vers un même endroit au même moment.

Entre occuper les personnels dédiés à la gestion des lieux et parvenir à attirer un nombre limité de personnes, la démarche s'avère délicate

Dans le cadre du déconfinement, les déplacements dans la limite de 100km (distance calculée « à vol d’oiseau ») sont autorisés sans attestation. Le site Géoportail permet de matérialiser de manière très simple à quoi correspond cette limite pour chacun d'entre nous.

 

 

 

Toutes nos actualités en 1 clic

 

 

Soutenez Agri-Culture.fr, média rural indépendant :

 

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Suivez nos infos grâce à la Newsletter. Pour vos ventes et événements, pensez aux Petites Annonces.

 

Emplacement

76480
France
FR
22 Mai 2020 | Benoît Thiollent

Inscrivez-vous pour écrire des commentaires.



Prolonger la lecture

Randonnée nocturne #11 à Brémontier Merval
La randonnée nocturne #11 à Brémontier Merval est reportée
La randonnée nocturne prévue le samedi 21 mars 2020 est reportée en...
10 Mars 2020 | Benoît Thiollent
Grand Match salon étalons saint lô pôle hippique 2020
Salon des Etalons Chevaux et Poneys de Sport à Saint-Lô
Le Pôle Hippique de Saint-Lô accueille le Salon des étalons de sport...
12 Février 2020 | Benoît Thiollent
Foire aux Poulains percherons de la Saint André 2019
Foire aux Poulains percherons de la Saint André
Rendez-vous incontournable du monde du cheval Percheron, la Foire de...
19 Novembre 2019 | Benoît Thiollent
Nature : 37 sorties gratuites cet hiver en Seine-Maritime
Nature : 37 sorties gratuites cet hiver en Seine-Maritime
Jusqu'à mars 2020, les espaces naturels de Seine-Maritime s'ouvrent...
13 Novembre 2019 | Benoît Thiollent
string(144) "Covid-19 : Les abbayes, châteaux et parcs du Département de Seine-Maritime se déconfinent à leur tour"
string(105) "Covid-19 : Les abbayes, châteaux et parcs du Département de Seine-Maritime se déconfinent à leur tour"