A Sotteville, 95 m2 de potager vont être gagnés sur le béton


 

L'association culturelle la Fausse Biennale fait une mise à jour d'une résidence HLM en y créant un jardin potager participatif.

Résidence Néel à Sotteville-les-Rouen, des artistes plasticiens cotoient les habitants au quotidien depuis 1994. En 2021, les artistes de Néel proposent aux habitants de la résidence de devenir artistes d'un potager.

 

 

 

L'édition 2009 de l'événement artistique la Fausse Biennale a vu l'apparition d'une culture de légumes dans la résidence. Benoît Thiollent a présenté à l'époque un potager hors sol en aquaponie, avec une voiture transformée en aquarium. Depuis 10 ans, l'artiste installe chaque année un potager en bacs et en pots sur le parking de la résidence. Et pas seulement pour décorer.

 

 

Tomates, courgettes, pommes de terre, potirons, courges butternut, salades, poivrons, piments, aubergines, melons, fraises et frambroises poussent dans des bacs et des pots disposés le long d'un atelier sur le parking. Ce volume de production a donné des idées à son auteur.

L'ambition de la participation à l'appel à projets Jardins Partagés est, à partir de ce jardin individuel existant, de passer à une dimension collective.

"A la fin de l'année 2020, j'ai proposé au Foyer du Toit Familial, bailleur de mon atelier, de travailler sur un projet de jardin potager collectif au bénéfice des habitants. L'appel à projets Jardins Partagés lancé par le Ministère de l'Agriculture m'a ensuite motivé à donner corps à un projet finalement plus ambitieux", explique Benoît Thiollent.

En toquant à la porte des autres ateliers, l'artiste sottevillais est allé à la rencontres d'autres sensibilités. Un collectif composé d'artistes, d'un paysagiste et d'un menuisier s'est alors constitué. Pour nourrir un projet baptisé Jardins d'Artistes. Afin de rendre les habitants de la résidence Néel artistes d'un jardin potager.

Après discussion avec le bailleur HLM Le Foyer du Toit Familial, a été planifiée la création d'une zone de culture au sol et la fabrication de bacs de culture. Pour 95 m2 au sol et en bacs en bois faits maison.

 

 

Paul Caharel, plasticien

"On n'est pas des profs. On souhaite de l'échange avec les habitants , pas donner un cours magistral de jardinage. Notre objectif est de lancer le potager collectif auprès des habitants la première année afin qu'ils soient autonomes dès la deuxième", précise le plasticien Paul Caharel.

Paul Caharel développe depuis 2015 une pratique de la sculpture et de l’intervention qui accorde une place toute particulière à l’interaction avec le public. Pour Jardins d'Artistes, il prépare un programme d'ateliers créatifs en parallèle de l'initiation au jardinage.

 

Lucas Huard, architecte paysagiste

Lucas Huard, Jeune Architecte Paysagiste diplômé en 2020, fait aussi partie de l'aventure Jardins d'Artistes : "Je place l’humain et la biodiversité au cœur de ses réflexions paysagères. Dans le but de contribuer à la mutation de nos paysages habités vers des formes plus résilientes, plus respectueuses de notre environnement. Et en accord avec les valeurs de nos territoires."

Pour lui, participer à ce projet, "c'est donner l’opportunité aux habitants de la résidence Néel de mieux s’accorder avec leurs lieux de vie."

 

Ninon Allanic, plasticienne et médiatrice

Ninon Allanic est une artiste plasticienne et une médiatrice. Venue rejoindre le projet à la fin du printemps, elle se place en observatrice : "Je suis sans cesse attirée par la découverte et l'appréhension des altérités plastiques. Et j'ai à coeur de transmettre et partager mon appétence de la création contemporaine."

Ninon met à profit sa double casquette de plasticienne et de médiatrice, en tentant de favoriser les rencontres entre oeuvres, publics et artistes.

 

Romain Blois, artiste et menuisier

Evitant le "made in china", Jardins d'Artistes repose sur la création de bacs potagers de facture simple, mais durables. Les dessins de Romain Blois ont été précieux pour matérialiser plusieurs hypothèses.

 

 

Romain Blois est menuisier et coordinateur de "Médium Argent". Après des études à l’ESADHaR et un titre professionnel de Menuisier-Agenceur, Romain Blois démarre en 2017 le projet «Médium Argent», un cycle de micro-résidences d’artistes.

Dans le cadre de ces micro-résidences, les artistes résidents sont invités à développer une recherche plastique, suivi d’une réstitution proposée sous forme d’exposition dans la galerie Médium Argent : "En tant que coordinateur, je mets en œuvre des projets autour de la menuiserie, de l’éclairage, de la publicité, du graphisme, etc... combinés aux projets plastiques. De plus, j'exerce en tant qu’artisan auprès des particuliers et professionnels."

 

Benoit Thiollent, plasticien et journaliste

Artiste en résidence à Sotteville depuis 23 ans et rédacteur pour le web média Agri-Culture.fr, Benoît Thiollent a initié ce projet de potager au moment même où la crise sanitaire a fortement impacté ses activités : "J'ai entendu voilà un an la parabole sur Robinson, le fromage et le jambon, évoquée par Emmanuel Macron au secteur culturel. J'ai tenté par la suite de l'expliquer au bailleur HLM propriétaire de mon atelier par rapport au règlement du loyer. C'est compliqué".

"Sur le principe de mes résidences en milieu scolaire, j'ai proposé la création d'un blog hébergé sur Agri-Culture.fr pour mettre en avant les paroles des bénéficiaires de Jardin d'Artistes". Ce sera l'opportunité de faire un tour d'horizon des autres potagers participatifs en cours dans la commune. Pour faire circuler l'information sur ces expérimentations. Et dire franchement ce qui marche et ce qui ne marche pas, pour que cette expérience serve ailleurs.

 

 

Une dizaine de foyers de la résidence Néel se sont déclarés à ce jour volontaires pour participer aux ateliers de jardinage proposés par l'association La Fausse Biennale.

Jardin d'Artistes va ainsi ouvrir la discussion sur l'alimentation, la nutrition, la gestion de l'eau, le compostage et la réduction des déchets ménagers qui en découle. Mais aussi sur le sujet des produits locaux et de leur offre en milieu urbain.

29 Juin 2021 | Fausse B

Du même auteur...

 L'association culturelle la Fausse Biennale fait...
29 Juin 2021 | 0
Créée à l'origine par des artistes plasticiens en...
11 Juin 2019 | 0
Créée à l'origine par des artistes plasticiens en...
11 Avril 2019 | 0
 Souvenez vous, en 2009, la Fausse Biennale installait...
14 Juin 2018 | 0
string(66) "A Sotteville, 95 m2 de potager vont être gagnés sur le béton
"
string(66) "A Sotteville, 95 m2 de potager vont être gagnés sur le béton
"